Stéphane DionOn a appris cette semaine qu'elle serait la teneur de la taxe sur le carbone de Stéphane Dion: sa taxe sera "neutre".  Si l'on en croit le chef du PLC, le trésor fédéral ne garderait pas un sou de revenus de cette taxe. L'argent amassé serait plutôt retourné aux consommateurs sous forme de baisses d'impôt sur les revenus des particuliers et des sociétés.

J'ai toujours pensé que le but d'une taxe sur le carbone était d'inciter les gens à modifier leur comportement en pénalisant l'émission de gaz à effet de serre. Mais si Dion retourne aux contribuables l'argent perçu avec sa taxe, l'incitatif à modifier son comportement disparaît complètement. Avec une taxe neutre, il ne sert à rien de réduire ses émissions de CO2 puisque les sommes perçues avec la taxe vont revenir dans nos poches sous forme de baisses d'impôts.

Tout ceci prouve une chose: Dion a compris que même si les gens se disent préoccupés par le réchauffement climatique, personne n'est prêt à payer son essence plus chère pour faire plaisir aux hippies de Greenpeace.