Avant de devenir un parti protectionniste, l'ADQ a déjà été pro-libre marché. À cette époque, Mario Dumont favorisait la "flat-tax". Voici à côté de quoi le Québec est passé…

Voilà un débat qui serait plus productif que celui sur les accommodements raisonnables.