EauJean Charest a une fois de plus cédé à la tentation gauchiste en faisant proclamer que l'eau était une ressource "collective". Traduction, comme l'eau ne doit appartenir à personne, alors elle doit appartenir à l'État…

Dans les faits, cette "collectivisation" de l'eau n'est qu'un prétexte pour percevoir des impôts qu'on a le culot de nommer "redevance".

Appelons un chat, un chat, les redevances sont un racket. De manière intrinsèque, une ressource naturelle n'a aucune valeur. Une nappe de pétrole en 1608 ne valait rien, car il était impossible d'extraire cette ressource qui de toute manière n'avait aucune utilité. Les gens qui sont capables de donner une valeur à une ressource qui, de prime abord n'en avait pas, devraient être récompensés pour avoir créé une richesse qui n'existait pas. Mais le gouvernement préfère plutôt spolier ces esprits inventifs. Les ressources naturelles tirent leurs valeurs de la créativité humaine. En exigeant des redevances sur ces dernières, le gouvernement ne fait que taxer/s'approprier la créativité des gens.