Émeute MontréalPour débusquer les responsables du vandalisme survenu au centre-ville de Montréal, la police a perquisitionné les images tournées par les médias présents lors des événements.

Mais les médias ne veulent pas donner ces vidéos à la police, argumentant que donner leurs images aux forces de l'ordre pourrait faire des caméramans une cible pour les vandales. Argument plutôt faible puisque les images tournées et diffusées sur les ondes peuvent être utilisées par les policiers…

Radio-Canada fait valoir qu'ils ne sont pas là pour servir la police, mais le public. Et moi qui pensais que débusquer la racaille était un service public rendu par les médias…