Que fait le gouvernement avec vos impôts ?

Il arrive que le gouvernement engage des auteurs jeunesse pour produire des trousses "pédagogiques" ayant pour objectif de convaincre les enfants de la nécessité de se faire spolier par l'impôt:

Ministère de la spoliation du Québec
La tarte aux merveilles

La tarte aux merveillesLeur mère dépose son crayon.
– La déclaration de monsieur Champoux est terminée.

Les jumeaux sourient.
– Malheureusement, je n'ai pas fini la mienne.
– QUOI ? Tu dois en faire une, toi aussi !
– Évidemment ! Comme tous les citoyens, je dois payer des impôts.

Charlotte murmure :
– Est-ce qu'il va rester assez d'argent pour…
– … aller en camping dans la forêt du parc national ? s'inquiète Charlot.

Leur mère les rassure :
– Votre père et moi avons tout prévu. D'ailleurs, le parc existe grâce à nos impôts.

Intrigués, les jumeaux froncent les sourcils.
– Attendez que je vous explique… On pourrait comparer les impôts à une tarte aux fraises.

Les jumeaux salivent.
– Chaque citoyen apporte son panier de fraises. Certains paniers sont plus remplis que d'autres. Il n'y a pas de jaloux, car chacun contribue à la mesure de ses moyens. Le gouvernement recueille tous les paniers pour en faire une gigantesque tarte aux fraises.
– Qui va la manger ?
– Chacune des pointes sert au bien-être de la société. Une pointe pour les écoles, une pour l'entretien du parc national, une autre pour la bibliothèque et vos beaux livres. Tout le monde en profite.

L'histoire ne dit pas pourquoi une personne faisant l'effort de ramasser beaucoup de fraise devrait être obligée de partager le fruit de son labeur avec une personne qui a décidé de flâner… Dans cette histoire, tout le monde en profite… sauf celui qui travaille…

Il est difficile d'imaginer une machination plus cynique: le gouvernement prend notre argent et utilise celui-ci pour nous faire croire que c'est pour notre bien.

Maintenant, vous savez à quoi servent une partie de vos impôts: à convaincre la prochaine génération de contribuables qu'il est légitime de pénaliser l'effort.