Yves Boisvert

Yves Boisvert au sujet du caractère anti-démocratique de la carte électorale:

Nos députés aiment la démocratie, mais ils préfèrent les élections. Or, chaque élection québécoise s'éloigne un peu plus de la démocratie. […] Premièrement, si l'ajout de députés régionaux créait de l'emploi, faisait pousser les arbres ou les usines, ça se saurait. Et deuxièmement, aussi cruelle soit cette réalité, on ne peut quand même pas accepter de creuser encore plus le fossé démocratique. […]

L'espoir des régions ne passe pas par la surreprésentation électorale. S'il doit y avoir un projet national pour revitaliser les régions, il ne passe pas par l'usurpation démocratique, même si on la déguise en sympathique élan de sympathie et de solidarité.