ParizeauJacques Parizeau et Yves Michaud ne sont pas contents parce que la Bourse de Montréal sera fusionnée avec son cousin de Toronto.

Pourtant, il y a quelques mois, la Bourse de Montréal a acheté la Bourse de Boston sans que cela ne crée trop de remous aux États-Unis. Je suis même prêt à parier que Parizeau et Michaud étaient satisfaits de cette acquisition.

On voit ici le double standard des nationalistes quand vient le temps de traiter des questions économiques: le Québec doit avoir le droit d'acheter des sociétés étrangères, mais les étrangers n'ont pas le droit d'acheter des sociétés québécoises.

Imaginez le désastre si tous les pays fonctionnaient avec une telle logique… On serait contraint de vivre dans un régime autarcique.

P.S.: Yves Michaud se présente comme le défenseur des actionnaires. Comme les actionnaires de la Bourse de Montréal ont approuvé la fusion, alors pourquoi Michaud s'y oppose-t-il ? Yves Michaud serait-il plus préoccupé par son agenda anti-capitaliste que par la défense des actionnaires ?