Extrait de la période de questions du 3 mars 2008. Portez attention aux propos de Gilles Duceppe:

Imaginez si ces propos avaient été tenus par un député conservateur. Les médias québécois se seraient probablement déchaînés et les groupes de femmes au Québec auraient sans doute poussé des hauts cris d’indignation.

Mais ces propos ont été tenus par un séparatiste, alors personne n’en parle. Un cas typique de journalisme à 2 vitesses.