Obama, the sequel:

Quand le culte de la personnalité remplace les idées…