SyndicatUn paradoxe amusant… Depuis quelques semaines, la FTQ et la CSN sont parties en croisade contre une possible intervention du privé dans le système de santé québécois.

Pourtant, plus de la moitié des conventions collectives signées par la CSN et la FTQ accordent à leur membre une assurance santé/dentaire… privée ! Finalement, le privé ne doit pas être si mauvais que ça… Autrement les syndicats exigeraient que les services couverts par leurs assurances privées soient pris en charge par le gouvernement.

En passant, 59% des Québécois désirent faire une plus grande place du privé en santé.