Richesse États-UnisEn 2000, époque où Bill Clinton était au pouvoir, les 5% d'Américains les plus riches payaient 56% de l'impôt sur le revenu.

En 2001, Bush a fait passer le taux d'imposition des plus riches de 39.6% à 35%.

En 2005, les 5% d'Américains les plus riches payaient 60% de l'impôt sur le revenu. Jamais dans l'histoire des États-Unis les plus riches ont autant contribué aux coffres de l'état.

La conclusion est claire: trop d'impôt tue l'impôt. En réduisant le niveau de taxation des plus riches, on cesse de pénaliser leur travail. N'étant plus punis, ces derniers peuvent augmenter leurs revenus de telle sorte que, malgré la diminution du taux d'imposition, l'État peut gonfler ses recettes.

Un calcul bien simple qui donne beaucoup de fil à retordre à bien des politiciens québécois…

Source:
The Wall Street Journal
Taxes and Income