Dans les jours suivant le résultat de la dernière élection au Québec j'avais écrit dans un billet:

"Cette semaine Mario Dumont a été désigné comme le grand vainqueur de l'élection, il s'est adressé aux médias en prenant un ton de Premier Ministre et ces derniers ne ce sont pas faits prier pour projeter cette image. Résultat des courses: on a aujourd'hui l'impression que Mario a la volonté et la capacité de changer les choses.

Conséquence, Mario a plus de pression qu'on pense: il incarne le changement et l'image de vainqueur projetée par les médias ont créé des attentes à son endroit. On s'attend à ce qu'il soit en mesure de changer les choses. Si les choses ne changent pas autant que l'électorat le souhaite, l'ADQ pourrait bien être blâmé même si ce n'est pas Mario le Premier Ministre…"

Voici le résultat d'un sondage publié samedi dernier:

Sondage Léger Marketing

La chute de Mario Dumont aurait-elle été causée par les trop grandes attentes suscitées par le résultat du dernier scrutin ? Il est difficile d'incarner le changement sans avoir les outils pour changer les choses…

P.S.: Notez l'incroyable performance du PLQ. J'étais sûr que ce parti se dirigeait à l'abattoir avec Jean Charest à sa tête. Force est de constater que les libéraux ont su rebondir de belle manière.