Antagoniste


31 janvier 2008

Les pros de la démago Gauchistan Québec

Anti Che

Voici une chanson engagée comme je les aime !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ce n’est pas sur le Plateau que vous risquez d'entendre ça !


31 janvier 2008

La Renaissance albertaine Canada Économie

MediciÀ quoi sert la croissance économique ?

Said Arrata, businessman albertain: un don de plusieurs millions de dollars à l'Opéra de Calgary. La survie de l'institution est garantie pour au moins une décennie.

Jill Rawlinson, businessman albertain: un don d'un millions de dollars au Alberta College of Art and Design.

James Kinnear, businessman albertain: Un don de 10 millions de dollars au centre culturel de Banff.

La richesse à Calgary est-elle que certains prédisent déjà que cette ville pourrait se transformer en "Florence du 21e siècle". Lors de la Renaissance italienne, la ville de Florence s'était démarquée grâce aux dons de la riche famille Medici.

Voilà un des usages de la croissance économique. Au Québec, quand les musiciens ont besoins d'une salle de concert, ils harcellent le gouvernement pendant 20 ans. À Calgary, quand les musiciens ont besoins d'une salle de concert, ils n'ont pas besoins d'achaler le gouvernement, ils vont voir les businessmen.

Source:
Maclean's
Calgary medici


31 janvier 2008

Qui a peur de l’inflation ? Économie

InflationL'inflation est une situation économique caractérisée par une hausse généralisée et continue des prix. Autrement dit, à cause de l'inflation votre dollar perd de sa valeur chaque année faisant ainsi diminuer votre pouvoir d'achat.

De manière pratico-pratique, une somme de 10 000$ en 1900 est l'équivalent d'une somme de 210 000$ en 2008.

Maintenant, supposez que je vous donne 10 000$.  Vous avez l'opportunité de dépenser ce montant en 1900 ou en 2008, que décideriez-vous ?

Au premier abord, il est tentant de vouloir dépenser ce montant en 1900. À cette époque, 10 000$ représente une fortune suffisante pour faire de vous un membre de l'élite.

Mais en y repensant, qu'auriez-vous acheté en 1900 avec votre 10 000$ ? Quelques chemises inconfortables, quelques chevaux et une maison sans électroménagers…

En 2008, à cause de l'inflation, votre 10 000$ aurait beaucoup moins de valeur qu'en 1900. Par contre, en 2008, vos options de consommation sont beaucoup plus nombreuses. Pour 10 000$ vous pouvez acheter un ordinateur, une télévision, iPod, une caméra numérique, un téléphone cellulaire…

Bref, malgré l'inflation, je préfère dépenser mon 10 000$ en 2008.


30 janvier 2008

Propagande palestinienne En Vidéos Israël Palestine Terrorisme

Quand les médias occidentaux cesseront de jouer le jeu du Hamas et feront preuve de plus de rigueur, peut-être que la paix aura au chance…

J’imagine que c’est plus payant de victimiser les palestiniens que de dire la vérité.


30 janvier 2008

Progrès technologique Chine Économie En Chiffres International Mondialisation

Il y a 25 ans, la Chine comptait 600 millions de gens vivant avec moins d'un dollar par jour, soit 66% de sa population. Aujourd'hui, ce nombre est passé à 180 millions ce qui représente 14% de la population.

Entre 1999 et 2004, soit en 5 ans, le nombre de gens vivant avec moins d'un dollar par jour à l'échelle mondiale a été réduit de 135 millions. Jamais dans l'histoire autant de gens ont été sortis de leur extrême pauvreté aussi rapidement.

Cet exploit a été rendu possible par la mondialisation. Mais j'entends déjà certaines personnes (toujours les mêmes) minimiser ce tour de force en nous disant que l'accroissement des écarts de richesse est devenu intolérable…

Il est vrai que depuis 1980, l'indice GINI* s'est accru de 0.3% dans les pays en voie de développement. Mais la mondialisation n'a absolument rien à voir avec cette augmentation, c'est même le contraire:

Mondialisation

Si l'écart entre les riches et les pauvres s'est accru dans les pays en voie de développement, ce n'est pas à cause de la mondialisation, mais à cause d'un plus grand accès à l'éducation. Les systèmes éducatifs ont permis la création d'une économie du savoir qui a augmenté les iniquités de revenu: un ingénieur est mieux payé qu'un agriculteur.

Maintenant, essayer de me convaincre qu'au nom de l'égalité sociale, on devrait restreindre l'accès à l'éducation et aux technologies…

*Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus. Ce coefficient est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l'égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l'inégalité parfaite (une personne a tout le revenu, les autres n'ont rien). Le revenu médian est le revenu qui partage exactement en deux la population. Le revenu médian est beaucoup moins influencé par les gens très riches que le revenu moyen.

Source:
Fond Monétaire International
Globalization and Inequality


30 janvier 2008

Responsabilité morale En Citations États-Unis Irak Terrorisme

Richard Hétu

Si les États-Unis ont été contraint d'envahir l'Irak, c'est un peu beaucoup à cause des pacifistes. Ainsi parlait Richard Hétu le 23 février 2003:

À Washington, le 18 janvier dernier, et à New York samedi dernier, il n'y pas eu, à ma connaissance, un seul orateur, une seule pancarte, pour dire: "Saddam, désarme"; "L'exil plutôt que la guerre"; "Pas de sang pour l'anthrax". Ailleurs dans le monde, la même histoire s'est répétée, selon les reportages journalistiques. Des millions de manifestants antiguerre ont défilé dans les rues sans formuler la moindre demande au président de l'Irak. […]

C'est comme si le mouvement antiguerre était aux prises avec le phénomène de l'angle mort, cette zone dans laquelle l'observation est rendue impossible. On voit Bush très gros, mais voit-on vraiment Saddam Hussein, qui affame sa population, qui la terrorise, notamment avec ses armes de destruction massive, qui jouent un rôle crucial dans la domination exercée par le dictateur, issu de la minorité sunnite, sur la majorité chiite? Des armes qu'il a déjà utilisées sur les Kurdes, gazant plus de 20 000 d'entre eux…

Quel aurait été l'impact des manifestations de samedi dernier si la moitié des gens avait réclamé que Bagdad se soumette enfin à ses obligations internationales? Le régime irakien aurait-il pu se féliciter de l'émergence d'un "monde multipolaire" au sein duquel Saddam Hussein aurait pour alliés des gens ordinaires qui ne feraient pas de mal à une mouche? C'est triste à dire, mais les manifestations de la semaine dernière nous ont peut-être rapprochés de la guerre.


29 janvier 2008

Menteur États-Unis Irak Terrorisme

Saddam lies, iraqis die

Finalement ce n'est pas Bush qui a menti au sujet de la présence d'armes de destruction massives en Irak mais… Saddam Hussein ! J’espère que vous n’êtes pas trop déçu d’apprendre que Saddam était un menteur…


29 janvier 2008

Top 5 Qc Québec Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité québécoise (22-28 janvier) selon Influence Communication:

Actualités Québec

L’Afghanistan en tête

La question de la présence canadienne en Afghanistan incluant le dépôt du rapport Manley ont facilement ravi le titre de la nouvelle la plus citée cette semaine avec un poids de 3,10 %. Sur une période de 7 jours, il s’agit de la nouvelle la plus médiatisée au Québec depuis le début de l’année.

Durant la fin de semaine, les médias électroniques ont toutefois privilégié les festivités du 400e anniversaire de Québec avec la compétition du Red Bull Crashed Ice. Cette importante couverture a permis à la nouvelle de se classer globalement au second rang avec un poids médias de 1,99 %. En 4 semaines, c’est d’ailleurs la 3e fois que le 400e se hisse dans le top 5 hebdomadaire. Les médias ont accordé 719 articles et reportages au dossier dont 60 différents au cours de la fin de semaine seulement.

Le match des étoiles de la Ligue nationale de hockey s’est classé au 3e rang avec un volume de 1,71 %.

La question de la langue au Québec s’est vu attribuer un poids de 1,41 %. C’est nettement supérieur à la moyenne de 0,13 %. Intéressant de constater que près de 75 % de toutes les critiques au dossier du Journal de Montréal sur l’utilisation du français dans la région de Montréal proviennent des médias anglophones.

Les importants mouvements boursiers de la semaine ferment la marche avec 1,27 %.

Soulignons en terminant que c’était samedi le 10e anniversaire de la célèbre phrase : "I want to say one thing to the American people. I did not have sexual relations with that woman, Miss Lewinsky".

Source:
Influence Communication
Influence Communication


29 janvier 2008

La bataille médiatique Élection 2008 États-Unis Top Actualité

Couverture médiatique des candidats républicains et démocrates (21-27 janvier) selon le Pew Research Center:

Actualités États-Unis

La campagne présidentielle a occupé 39% de l'actualité américaine. L'économie a été le 2e sujet le plus couvert par les médias avec 19% du contenu. La mort de l'acteur Heath Ledger ferme la marche en 3e position avec 4% de l'attention médiatique.

Source:
journalism.org
Clinton Finishes Third in Battle for Campaign Coverage (But it’s Bill!!!)


28 janvier 2008

Les bonnes intentions… Économie International Mondialisation

GogaucheÀ cause des pressions internationales de plusieurs groupes humanitaires, le Bangladesh a été contraint de passer une loi interdisant aux enfants de moins de 14 ans de travailler dans les manufactures. On estime que cette mesure a retiré entre 30 000 et 100 000 enfants de l'industrie du textile.

Qu'est-il arrivé à ces enfants une fois libérés de cette exploitation néolibérale ?

Ces derniers sont maintenant obligés de se prostituer pour gagner leur vie… M'enfin, j'imagine que pour la gogauche c'est un progrès social…

Voilà qui devrait faire réfléchir Craig Kielburger sur la contre-productivité des bonnes intentions.


28 janvier 2008

L’ironie… Économie Gauchistan

Gogauche

Chaque fois que je vois un gogauche déblatérer contre le capitalisme en utilisant l'internet, je ne peux m'empêcher de sourire…

Parce que sans la croissance économique, rendue possible par le capitalisme, cette personne n'aurait jamais pu avoir accès à un ordinateur, une connexion internet et à un blogue.

Utiliser l'internet pour militer contre le capitalisme, c'est cracher dans la soupe.


28 janvier 2008

Et que ça chauffe ! En Chiffres Environnement

Après avoir tenté de nous faire croire que le réchauffement climatique entraînerait une hausse dramatique du nombre d'ouragans, une étude publiée cette semaine affirme que le contraire: un réchauffement du climat réduirait la fréquence des ouragans.

Ceci expliquant cela…

Ouragan

Voilà un autre avantage attribuable au réchauffement climatique !


27 janvier 2008

Éducation religieuse En Vidéos Québec

Entrevue de Richard Martineau avec le rabbin Dovid Lewin au sujet des préjugés dont sont victimes les juifs hassidim:


Francs-tireurs: Préjugés Juifs hassidim
Téléchargé par mediawatchqc

Voilà qui fait changement du Journal de Montréal…


27 janvier 2008

Récession médiatique Canada Chine Économie En Chiffres Europe International Mondialisation

Lundi dernier, les marchés boursiers ont connu une forte régression. Fidèles à leurs habitudes, les médias ont profité de ce "lundi noir" pour essayer de nous vendre l'idée qu'une récession était imminente aux États-Unis…

Voici comment les marchés boursiers ont évolué cette semaine:

Bourse

Les marchés financiers américains sont ceux qui ce sont le mieux comportés cette semaine.  Pas mal pour un pays que l'on dit sur le bord d'une récession.

De plus, on prétend que l'économie américaine serait plombée par la crise du crédit. Voici la progression des titres boursiers des plus grosses banques américaine cette semaine:

  • JPMorgan Chase & Co: +9.28%
  • Bank of America Corporation: +8.89%
  • Citigroup Inc.: +8,22%

Le mot de la fin:


Prophète de mauvaise foi
Par Nathalie Elgrably

Depuis le début de la crise immobilière aux États-Unis, les prophètes de l’économie semblent convaincus qu’une récession américaine est imminente, si elle n’a pas déjà débuté. L’économie est d’ailleurs l’un des principaux enjeux électoraux chez l’Oncle Sam. À cela s’ajoutent les journalistes économiques, au comportement moutonnier et aux réactions mimétiques, qui ont perdu leur esprit critique et qui attisent les angoisses en rapportant sans discernement les spéculations les plus pessimistes. Après des mois de distorsions médiatiques au parfum d’apocalypse, il ne faudra donc pas s’étonner si les consommateurs américains affichent une certaine morosité.

Pourtant, les plus récentes statistiques sur l’économie américaine ne permettent aucunement de justifier l’hystérie des oracles de l’économie. Certes, il y a la crise immobilière, mais il serait peut-être temps de la mettre en perspective: les prêts à risque représentent environ 15% du total des prêts, tandis que les clients insolvables constituent 0,6% de ce total. Et même si les prix des maisons ont baissé, ils demeurent nettement supérieurs à ce qu’ils étaient il y a quatre ans. On compare souvent la crise actuelle à la bulle internet de la fin des années 1990. Dans ce cas, soyons rassurés, car l’économie américaine a depuis créé plus de huit millions d’emplois, et a vu sa taille augmenter de presque 20%.

Pour pouvoir déclarer que l’économie est en récession, il faut que le PIB diminue pendant six mois consécutifs. Or, pas un seul mois de déclin n’a encore été enregistré. Le PIB américain a même augmenté de 4,9% au cours du 3e trimestre de 2007, sa meilleure performance depuis 2003. Ce n’est quand même pas mal pour une économie au bord du gouffre!

Quant au taux de chômage, il est passé de 4,7% à 5% le mois dernier. Certes, il accuse une hausse, mais les mêmes analystes qui crient à la catastrophe aujourd’hui oublient qu’un taux de 5% était encore récemment associé au plein-emploi. À cela s’ajoute cette soi-disant débâcle boursière. Non seulement les indices boursiers sont supérieurs à ce qu’ils étaient l’an dernier à pareille date, mais ils affichent une hausse de 80% depuis octobre 2002.

Même si l’économie américaine affiche des soubresauts, elle demeure robuste et a toujours fait preuve d’une remarquable résilience dans l’adversité. Toutefois, un ralentissement de la croissance américaine n’est pas exclu. C’est d’ailleurs ce qui se produit généralement après une période de croissance rapide comme celle enregistrée par nos voisins du sud depuis 2001. Mais affirmer que les États-Unis sont en récession relève carrément de la mauvaise foi.

De toute manière, les prophètes de l’économie ne méritent pas toute l’attention qu’on leur porte. Presque personne n’envisageait l’envol du huard à 1,10$US, ni le baril de pétrole à 100$, ni un taux directeur à 4,25%. Certains avaient même prédit une récession au Canada en 2007! La plupart du temps, les prévisions sont comme les horoscopes… elles ne se réalisent pas, sauf par coïncidence.

Alors, pourquoi faire planer le spectre de la récession? Tout simplement en raison des élections américaines! Comme la situation en Irak se stabilise, une récession serait idéale pour permettre aux candidats de jouer au super héros qui sauvera le pays d’un repli pénible et douloureux. Et puisque la récession n’est pas au rendez-vous, ils créent l’illusion qu’il y en une. À nous de ne pas tomber dans le panneau.

Source:
Yahoo Finance
Market Stats


27 janvier 2008

Les libérateurs Économie En Citations Philosophie

Ayn Rand

Extrait du livre For the New Intellectual: Ayn Rand explique comment notre niveau de vie a pu progresser de manière spectaculaire.

« The professional businessman is the field agent of the army whose lieutenant-commander-in-chief is the scientist. The businessman carries scientific discoveries from the laboratory of the inventor to industrial plants, and transforms them into material products that fill men's physical needs and expand the comfort of men's existence. By creating a mass market, he makes these products available to every income level of society. By using machines, he increases the productivity of human labor, thus raising labor's economic rewards. By organizing human effort into productive enterprises, he creates employment for men of countless professions. He is the great liberator who, in the short span of a century and a half, has released men from bondage to their physical needs, has released them from the terrible drudgery of an eighteen-hour workday of manual labor for their barest subsistence, has released them from famines, from pestilences, from the stagnant hopelessness and terror in which most of mankind had lived in all the pre-capitalist centuries—and in which most of it still lives, in non-capitalist countries. »