Antagoniste


10 décembre 2007

Tragédie québécoise Canada Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière l'OCDE a rendu public son enquête PISA sur la qualité de l'éducation. L'événement a donné lieu à une véritable séance de "petage de bretelles" au Québec. On a appris que si notre province était un pays, les élèves québécois seraient classés 5e en math, 4e en lecture et 4e en science.

Moi je vois dans ces résultats une tragédie…

Premièrement, cette enquête a été faite chez les élèves de 15 ans et moins, autrement dit chez ceux qui n'ont pas encore subit la réforme scolaire. Les résultats dévoilés la semaine dernière démontrent que la réforme était inutile puisque l'ancien système donnait d'excellents résultats. Nous avons gaspillé des millions dans l'implantation d'une réforme qui risque de donner de moins bons résultats que le régime précédant.

Ensuite, il est décourageant de voir que malgré leur grand talent, les élèves québécois décrochent plus qu'ailleurs. Les jeunes Québécois sont ceux qui décrochent le plus au secondaire et tout en étant les moins susceptibles d'avoir un diplôme universitaire.

Décrochage

Université

L'enquête PISA démontre que les écoliers québécois ont beaucoup de potentiel. C'est une tragédie de voir nos élèves gaspiller ce potentiel en décrochant ou en ne faisant pas d'études universitaires…

Sources:
Statistique Canada
Cheminements des jeunes Canadiens des études au marché du travail


10 décembre 2007

Maccarthisme écologique Coup de gueule Environnement

Réchauffement Climatique

Voici pourquoi les cris de panique d'Al Gore et de Steven Guilbeault nuisent à la science:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Discussion entre Russ Roberts (économiste, George Mason University) et Daniel Botkin (écologiste, Université de Californie) au sujet des prédictions alarmistes sur les conséquences du réchauffement climatique.