Cette semaine Radio-Canada a diffusé un excellent reportage sur les groupes islamistes palestiniens qui refusent catégoriquement le chemin de la paix:

Terroriste Palestinien
Cliquez ici pour voir le reportage sur le site de Radio-Canada

Quand je vois ce genre de chose, je me demande où sont nos pacifistes ? Où sont les manifestations, les éditoriaux et les cris d'indignation devant un comportement aussi belliqueux ? Pourquoi les pacifistes québécois jouent le jeu des extrémistes en refusant obstinément de formuler la moindre condamnation du clan palestinien ?

La gogauche québécoise, les syndicats en tête, préfère plutôt verser des larmes de crocodile sur la cause palestinienne comme en témoigne ce document produit par la FNEEQ–CSN et intitulé: "Faire plus pour la Palestine !". Si les syndicalleux voulaient vraiment "en faire plus pour la Palestine", ils commenceraient par dénoncer les islamistes palestiniens qui empoisonnent le processus de paix en refusant de reconnaître l'existence d'Israël.

Quoique qu’on pense de la validité de la conférence d'Annapolis, il est regrettable de voir la gogauche syndicaliste jouer le jeu des éléments radicaux en attisant la méfiance envers les modérés qui tentent de relancer le dialogue et de réduire l’intensité du conflit.