Lordi
Lordi, groupe de "heavy metal" finlandais gagnant du Eurovision 2006

*****Lisez le billet au complet, je fais un détour par la téléréalité pour parler de politique québécoise*****

Le "Eurovision Song Contest" est un genre de Star Académie européen: des pays présentent un chanteur et le public peut ensuite voter pour sa performance favorite.

Historiquement lors du Eurovision, on a toujours vu la même chose: de jolis chanteurs/chanteuses, tous sortis du même moule, se trémoussant sur des rythmes populaires (vous voyez le genre). L'an dernier, véritable commotion sur la scène du Eurovision: la compétition a été gagnée, avec un record de votes, par Lordi, un groupe finlandais qui a chanté "Hard Rock Hallelujah". Dehors les jolies chanteuses avec leurs chansons pops et dehors les "Don Juan" avec leurs balades romantiques, le public avait le goût de voir quelque choses de différent !

Cette année à Loft Story il y a aussi un "Lordi", il se nomme Sébastien. Lui aussi ne correspond pas au modèle établi: ce n'est pas un mannequin, ni un culturiste, ni un séducteur ou un sportif. Pourtant, le vote du public vient d'envoyer ce "mouton noir" en final de la populaire émission de téléréalité.

Le lien avec la politique ?

Quand toutes les alternatives se ressemblent, les gens peuvent avoir le goût de voter pour le plus étrange des "outsiders", simplement pour prouver qu'ils ont encore un choix.

Alors, à quand un "Lordi" sur la scène politique québécoise ?