Le gouvernement fédéral prélève 43 428 millions de dollars en taxes et impôts au Québec. En retour, les dépenses du fédéral au Québec s’élèvent à 39 249 millions de dollars. Le fédéral perçoit donc "en trop" 4 179 millions de dollars ce qui représente une somme de 554 dollars par québécois. Si on fait le même exercice pour toutes les provinces canadiennes, voici ce que l'on obtient:

Déséquilibre fiscal

Question de simplifier le débat, supposons que la différence entre les recettes et les dépenses représente le déséquilibre fiscal*; alors on peut se demander pourquoi cet enjeu est aussi sensible au Québec. Avec notre déficit de 554$ par québécois nous sommes pile sur la moyenne canadienne. Les seules provinces qui auraient véritablement le droit de pester contre le déséquilibre fiscal sont l'Alberta, l'Ontario et la Colombie-Britannique. Pourtant, mêmes si ces dernières sont victimes d'un véritable racket, on les entend très peu se plaindre.

Moi le seul déséquilibre fiscal qui me préoccupe c'est celui qui existe entre la province de Québec et les citoyens québécois…

*Pareille supposition surévalue le déséquilibre. Notez que ses chiffres correspondent à l'année 2005 et ne tiennent donc pas compte des mesures conservatrices pour aplanir le déséquilibre fiscal.

Source:
Institut de la statistique du Québec
Comparaisons interprovinciales: Les finances publiques