Pour plusieurs, la "crise des prêts hypothécaires" (subprime crisis) pourrait déclencher une récession aux États-Unis. Mais avant de débattre de la possibilité de récession, il faudrait se demander si la "crise des prêts hypothécaires" constitue véritablement une crise.

Voici le nombre de banques ayant déclaré faillite aux États-Unis depuis 1979 ans:

Subprime Crisis

Lors de la "crise de l'épargne" durant les années 80, 10% des banques aux États-Unis ont déclaré faillite. Au plus fort de la crise, 4 banques faisaient faillite toutes les semaines. En 2007, seulement 3 banques ont dû fermer leurs portes.

Les médias sont toujours prompts à imaginer des crises, mais quand on prend un certain recul historique, force est d'admettre que le "subprime crisis" est un modeste soubresaut de l'économie.

Le plus important: la crise des années 80, où presque 1500 banques ont fait faillite, n'a pas causé de récession. Je doute que les 3 faillites enregistrées en 2007 causent la chute de l'économie américaine.

Source:
FDIC
Managing the Crisis: The FDIC and RTC Experience; Bank Failures & Assistance