Antagoniste


8 novembre 2007

Qui veut être un millionnaire ? Chine Économie Mondialisation

Chine MondialisationÀ quel point la mondialisation transforme le paysage économique de notre planète ?

En 2001, il y avait 124 000 millionnaires en Chine. En 2006, ils sont maintenant 310 000, une progression de 150%. En 2011, on prévoit que ce nombre atteindra 609 000 !

La Chine arrive désormais au 5e rang des pays avec le plus de millionnaires (après les États-Unis, le Japon, le Royaume-Unis et l'Allemagne).

Des millionnaires qui témoignent de l'enrichissement global de la société chinoise parce que des sociétés prospèrent sans millionnaire, ça n'existent pas !

Source:
China View
Report: China has world's fifth largest number of high net worth households


8 novembre 2007

La santé des américains Canada Économie En Chiffres États-Unis Europe

Cette semaine se tient au Manoir St-Sauver la rencontre du World Health Executive Forum, rencontre abondamment dénoncée par la gauche québécoise car durant cet événement on risque de parler du gros méchant secteur privé…

À chaque fois qu'il est question du privé en santé, on se fait invariablement dire: "aux États-Unis c'est privé, leur système coûte cher et ne vaut rien". Il est plus que temps de nuancer cette affirmation.

Premièrement l'espérance de vie. Quand on regarde l'espérance de vie globale, il est vrai que les États-Unis se classent en queue de peloton. Mais l'espérance de vie "globale" n'est pas un indicateur de la qualité des soins de santé. Si on calcule l'espérance de vie en retirant les morts accidentelles (meurtres, suicides, accidents de la route…), qui ne révèlent rien sur la nature des soins reçus et qu'on se concentre sur la mortalité découlant de maladies, voici ce qu'on obtient:

Santé Privé
Source: University of Iowa

Le supposément médiocre système américain est associé à la plus haute espérance de vie dans les pays de l'OCDE !

Ce n'est pas tout, voici le taux de survie des gens ayant souffert d'un cancer:

Santé Public Privé
Source: Lancet Oncology

Notez que ces résultats englobent tous les américains, pas seulement ceux avec une assurance. Encore une fois, les États-Unis se retrouvent au premier rang. Le taux de guérison aux États-Unis est aussi supérieur à celui du Canada.

Un préjugé assez répandu veut qu'il n'existe aucun système de santé public aux États-Unis. C'est faux, le réseau public américain est subventionné à hauteur de 6.9% de leur PIB, un taux identique à celui du Canada. La moyenne pour les pays de l'OCDE est de 6.4%.

Mais contrairement aux canadiens, les américains peuvent aussi contribuer au réseau privé, ce qu'ils font à hauteur de 8.5% de leur PIB. Le surplus déboursé par les américains leur permet d’avoir des extras qui ne sont pas disponibles au Canada. Si les américains déboursent autant de leur poche pour des soins privés c’est simple: c’est parce qu’ils sont riches et qu’ils peuvent se le permettre !

Voici des graphiques que j'avais déjà publiés dans un billet précédant:

Santé Public Privé

Santé Public Privé Santé Public Privé

Santé Public Privé Santé Public Privé
Source: The Commonwealth Fund

Je vous rappelle que dans cette série de graphiques, le Canada est le seul pays qui n'utilise pas le privé dans son réseau de soins de santé…

Je vous laisse avec une étude comparative du système de santé canadien publiée par The Fraser Institute:

Cliquez ici pour lire la suite »


8 novembre 2007

État de dépendance Gauchistan Québec

QuébécoisVous savez ce que je retiens de la Commission Bouchard-Taylor ? La dépendance des québécois envers l'État.

Dans la majorité des forums les interventions se résument presque toujours à la phrase suivante: "le gouvernement doit faire quelque chose".

Le gouvernement doit légiférer sur le code vestimentaire des musulmanes, le gouvernement doit règlementer les gens qui givrent leurs vitrines, le gouvernement doit protéger le français, le gouvernement doit mettre en place une identité commune, le gouvernement doit agir sur les questions d'égalité homme-femme, le gouvernement doit passer des lois sur les fèves au lard vendues dans les cabanes à sucre…

Rien sur les initiatives et les responsabilités individuelles, tout sur les approches collectivistes.

C'est quoi cette manie des québécois de toujours se retourner vers que le gouvernement pour savoir comment on doit vivre ? À chaque fois qu'un truc fait pas notre affaire, on se prosterne devant l'État et on l'implore d'agir dans nos misérables vies…

Les québécois ne s'agenouillent plus devant les églises mais devant le gouvernement. Je ne suis pas sûr que ce soit un véritable progrès…