Lone CoybowAndré Caillé, ancien président-directeur général d'Hydro-Québec, rêve de faire le saut dans l'arène politique provinciale. Mais André Caillé a un gros problème, il fait parti d'un groupe en voie de disparition au Québec: la droite économique.

Résultat, il n'existe aucun parti politique provincial reflétant ses idées, même pas l'ADQ. Le Parti Conservateur est la seule formation politique qui a activement courtisé l'ancien DG d'Hydro-Québec.

Je vous parle de ça parce que je suis un peu comme André Caillé, je n'ai plus de maison politique. Depuis la dernière élection, le PLQ, l'ADQ et le PQ ont tous réussi à me donner la nausée. C'est désolant de voir ces 3 formations se livrer à une surenchère dans la bêtise.

J'imagine que tout comme moi, André Caillé doit rêver de voir la naissance d'un parti conservateur provincial…

Source:
La Presse
Caillé cherche une «maison» pour ses idées