Les catastrophistes/environnementalistes/socialistes aiment bien nous faire croire que l'environnement se dégrade constamment, que la fin est proche et que nous devons nous repentir de nos péchés en adoptant la simplicité volontaire…

Désolé, mais je vais devoir une fois de plus casser leur party.

Pour le Canada et les États-Unis, entre 1998 et 2004, les rejets totaux de cancérogènes connus ou présumés ont chuté de 22%. Les rejets totaux de substances reconnues toxiques pour le développement ou la reproduction ont diminué de 32%. Dans l'ensemble, les rejets de polluants industriels ont baissé de 15% !

Voici selon les dernières statistiques, les 30 économies nord-américaines qui rejettent le plus de polluants industriels par million de dollar de PIB:

Pollution

Notez que l'Alberta, le bouc émissaire canadien des questions environnementales, ne fait pas partie de ce top 30. La province se classe en 32e position avec 101,8 Kg de rejet par million de dollar de PIB. Je vous rappelle que la moyenne est de 111,3 Kg de rejet par millions de dollar de PIB. Notez aussi la 25e place du Québec, loin devant le Texas.

Voici le top 10 des économies les plus vertes:

Pollution

Source:
Commission de coopération environnementale (CCE)
À l’heure des comptes: les rejets et les transferts de polluants