Dans nos économies mondialisées, les états se font compétition pour attirer les entreprises: une augmentation du fardeau fiscal signifie qu'un pays devient moins compétitif quand vient le temps d’attirer des investisseurs (et inversement).

Pour ceux qui doutent encore de cette réalité, des pubs qu'on pu voir récemment voir dans "The Economist":

Géorgie

Macédoine

Comment pensez-vous que le Québec se positionne par rapport à la concurrence ? Comment veut-on positionner le Québec face à cette nouvelle réalité ?

Bien sûr, on pourrait se soustraire à la compétition en mettant en place des mesures protectionnistes et isolationnistes, mais à quel prix… Préfère-t-on la sécurité d'un petit marché au potentiel limité plutôt que les risques d'un marché au potentiel illimité ?

Pour briller parmi les meilleurs il faut se mesurer aux meilleurs. Le protectionnisme économique c'est l'équivalent de jouer dans une ligue mineure alors qu'on a le talent pour jouer dans les ligues majeures.