Question de bien comprendre à quel point nos économies ont évolué depuis 50 ans, voici comment se répartissent les revenus des 100 plus grosses corporations américaines entre 1955 et en 2007:

Économie Américaine

Notez la chute substantielle de l'industrie lourde (pétrole, voiture, métallurgie) au profit d'une industrie plus moderne (techno, finance, détaillant). Portez une attention spéciale au pétrole qui, selon certains catastrophistes/environnementalistes/socialistes, serait le moteur de nos économies et qui pourtant occupe une place toujours plus petite… Cette évolution signifie que l'économie devient plus verte: une banque ou un magasin grande surface est de loin préférable à une raffinerie où une fonderie. C'est aussi un signe d'une plus grande prospérité.

Ce processus d'évolution des économies a été décrit par l'économiste Joseph Schumpeter comme étant une "destruction créatrice". La destruction créatrice désigne le remplacement d'activités économiques vieillissantes par de nouvelles activités plus novatrices. Cette innovation est à la fois source de croissance et de crise. Les crises ne sont pas de simples ratés de la machine économique; elles sont salutaires et nécessaires au progrès.

En ce moment nous vivons une période de destruction créatrice, l'industrie manufacturière se marginalise au profit d'industries plus innovatrices capables de générer une plus grande richesse.

Le problème c'est de voir certains politiciens essayer de combattre ce nécessaire changement économique… Par "certains politiciens" je pense surtout à Mario Dumont.

Source:
Fortune
Annual ranking of America's largest corporations