Avec la sortie du documentaire "Québec sur ordonnance" de Paul Arcand, on aura sans doute droit à une orgie de récriminations contre l'industrie pharmaceutique, la méchante "Big Pharma". Question de nuancer le débat, voici l'autre côté de la médaille.

Big PharmaUn discours à la mode contre "Big Pharma": les nouveaux médicaments ne sont pas des innovations et leur incidence sur la santé des gens serait même délétère. Pire encore, "Big Pharma" aurait inventé des maladies pour vendre plus de médicaments.

Une étude publiée en juillet dernier par le Manhattan Institute permet de tirer au clair ces préjugés.

En utilisant l'ensemble des États-Unis comme modèle de référence, les chercheurs ont constaté qu'il y avait d'énormes variations dans l'espérance de vie des américains entre chaque état. Une constante par contre: les états où l'espérance de vie a le plus augmenté ont été ceux ayant le plus utilisé les nouveaux médicaments approuvés par la FDA.

L'étude conclue en affirmant que 63% de l'augmentation de l'espérance de vie entre 1991 et 2004 est directement attribuable à l'utilisation de nouveaux médicaments. De plus, leur l'utilisation par le système de santé a permis d'augmenté la productivité des travailleur d'un pourcent tous les ans.

Merci "Big Pharma" !

Source:
Manhattan Institute
Why Has Longevity Increased More in Some States than in Others? The Role of Medical Innovation and Other Factors