La semaine dernière le bon prof Lauzon était de passage à Bazzo.tv pour nous ressortir son épouvantail préféré: les inégalités croissantes entre les riches et les pauvres. "Jamais au Canada l'écart entre les riches et les pauvres n'a été aussi grand" c'est exclamé le professeur de l'UQAM… Et moi de lui répondre de mon salon: "et alors ?".

Voici, depuis 1995, comment ont évolué le revenu médian (pas moyen, mais médian, la différence est importante) et les écarts de richesses (mesuré par le coefficient de GINI):

Revenu GINI Canada
Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus. Ce coefficient est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l'égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l'inégalité parfaite (une personne a tout le revenu, les autres n'ont rien). Le revenu médian est le revenu qui partage exactement en deux la population. Le revenu médian est beaucoup moins influencé par les gens très riches que le revenu moyen.

Il est fascinant de remarquer le revenu médian, qui ne tient pas compte des gens très riches, augmente malgré l'accroissement des écarts de richesse.

Durant la 2e moitié des années 90, le revenu médian a été de 37 880$ et le coefficient de GINI de 0,380.

Durant la première moitié des années 2000, le revenu médian a été de 41 450$ et le coefficient de GINI de 0,392.

Quelle époque selon vous est la meilleure: les années 90, plus égalitaires mais moins prospères où les années 2000 moins égalitaires mais où les gens sont plus riches de 3 570$ ? Moi je choisi les années 2000, au diable les inégalités, je prends le 3 750$ !

Source:
Statistique Canada
Tableaux Cansim 202-0605 & 202-0705