TravailleurL'économie albertaine connait une telle croissance que la province fait face à de graves pénuries de main-d’œuvre. Qu'est-ce qui arrive quand la demande est supérieure à l'offre ? On se retrouve dans une situation où les travailleurs peuvent "exploiter" les employeurs !

Une entreprise Québécoise recrute présentement des employés en Ontario et dans les Maritimes en faisant miroiter les conditions de travail suivantes:

  1. Un appartement payé
  2. Des billets d'avion pour retourner visiter sa famille
  3. Une voiture
  4. Tirages de prix en argent

Vous pensez qu'on fait ce genre d'offre mirobolante à des ingénieurs ? Du tout, cette offre est faite par Couche-Tard ! Couche-Tard fait parti des rares chaînes de dépanneur en Alberta qui ont assez d'employés pour ouvrir tard le soir et le dimanche.

S'il y a une idée reçue qu'il faut combattre, c'est bien celle de l'exploitation capitaliste; une l'idée voulant que les patrons exploitent les travailleurs.

Il est évident que l'intérêt des patrons est "d'exploiter" leurs employés, de les payer le moins possible pour leur travail. Mais il est aussi incontestable que l'intérêt des travailleurs est "d'exploiter" leurs patrons, d'être payé le plus possible pour leur travail.

À ceci rajoutons que les entreprises compétionnent les unes avec les autres pour attirer la main-d’œuvre la plus qualifiée tout comme les travailleurs se font compétition pour se trouver un emploi dans les meilleurs entreprises.

Alors, qui exploite qui ?