InégalitéVoici l'évolution des revenus aux États-Unis depuis 30 ans:

-Les plus riches: +66%
-La classe moyenne: +25%
-Les plus pauvres: +20%

Moi j'y vois une raison de célébrer: toutes les classes sociales, y compris les plus pauvres, ont bénéficié d'une augmentation de leur niveau de vie. Mais pour la gogauche ces chiffres sont catastrophiques. Pour eux ce qui prime ce n'est pas la progression du niveau de vie mais l'accroissement de l'écart entre les plus riches et les plus pauvres.

Pour les socialistes, les écarts de richesse ont un effet corrosif sur les sociétés. Qu'importe si le niveau de vie des pauvres augmente, le simple fait de voir les riches s'enrichir est supposé pourrir la vie des pauvres…

Jolie théorie mais les chiffres indiquent le contraire. Ces 30 dernières années, le "National Opinion Research Center’s General Social Survey" a trouvé que malgré l'accroissement des écarts de revenus, le niveau de bonheur est resté inchangé. Bref, les américains, peut importe leur classe sociale, se fichent de voir les écarts de richesses prendre de l'ampleur.

Mais qu'est-ce qui rend les américains heureux ? La mobilité sociale !

Au diable les inégalités, ce qui importe c'est que le travaille permette au gens d'avoir accès aux classes supérieures.

La mobilité sociale, c'est précisément un trait caractéristique de l'économie américaine.

Les américains, au lieu d'être scandalisés par la richesse de Bill Gates, y voit plutôt une source d'inspiration et espère que leurs enfants seront les prochains magnats de l'informatique.

Source:
The Wall Street Journal
The Left's 'Inequality' Obsession