Récemment je suis tombé sur le site d'Équiterre… Sur le site d'Équiterre je suis tombé sur un truc appelé "la souveraineté alimentaire"… Après, les bras m'en sont tombés…

Selon Équiterre:

Équiterre
La souveraineté alimentaire : une stratégie à privilégier

L’agriculture vit une crise sans précédent à l’échelle internationale. De toute évidence, la logique de « conquête des marchés » appliquée à l’alimentation n’est pas la meilleure voie à suivre. Les aliments ne peuvent pas se marchander sans contraintes sans porter atteinte à la sécurité alimentaire des nations. […]

La souveraineté alimentaire engage les pays à d’abord nourrir leur population, à même les ressources de leur territoire agricole.

Une crise internationale sans précédant ? Atteinte à la sécurité alimentaire ? Voyons ce qu'il en est…

Je ne vois nulle part dans ces chiffres une "crise internationale sans précédant". C'est même plutôt l'inverse, globalement il y a amélioration !

Pour ce qui est de l'environnement, l'agriculture organique est plus dommageable que l'agriculture traditionnelle.

Le Canada exporte tous les jours pour 46 millions de dollars de denrées aux États-Unis et ces exportations n'ont jamais remis en question la sécurité alimentaire des canadiens. Équiterre ne semble pas avoir réalisé que les sociétés autarciques n'ont jamais fonctionnées, que mettre un frein au commerce des aliments provoquera des famines.

Équiterre c'est un organisme qui fait la culture des melons d'eau: un fruit vert à l'extérieur mais rouge à l'intérieur. Le véritable agenda d'Équiterre ce n'est pas l'environnement ou l'agriculture, c'est la promotion de vieilleries marxistes coloriées en vert.

À lire aussi: les délires anti-capitalisme de Laure Waridel