Immigration Canada QuébecParmi les provinces canadiennes, le Québec est celle qui sélectionne le plus ses immigrants. Un des critères importants de cette sélection est la maîtrise du français. Dans les grilles du ministère, la maîtrise du français est presque 3 fois plus importante que la maîtrise de l'anglais.

Résultat de cette politique: nous sommes la province accueillant le moins d'immigrants pouvant s'exprimer en anglais. Dans le ROC, 60% des immigrants fraîchement débarqués ont une bonne connaissance de l'anglais. Au Québec cette proportion n'est que de 40%.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce qu'au Québec, les immigrants qui parlent très bien français doivent aussi très bien parler anglais pour que leurs revenus soient significativement supérieurs à ceux des immigrants qui ne parlent pas bien les deux langues officielles.

Bref, sélectionner des immigrants parlant français mais qui n'ont pas une bonne maîtrise de l'anglais s'avère contreproductif en terme d'intégration au marché du travail. On ne devrait pas sélectionner des immigrants francophones mais des immigrants bilingues.

Le Québec devra faire un choix: soit on favorise une immigration de peuplement francophone, soit on favorise une immigration économique bilingue.

Source:
Statistique Canada
Connaissance des langues officielles chez les nouveaux immigrants : à quel point est-ce important sur le marché du travail?