EconomieEn juin dernier, Bryan Caplan (Économiste, George Mason University) était de passage sur EconTalk pour parler des sophismes économiques qui empoisonnent nos sociétés.

Voici un résumé de cette entrevue absolument captivante.

1. Anti-foreign bias:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Au niveau national, les Montréalais ne considèrent pas comme un danger le fait que les Gaspésiens leur vendent du poisson. Les déficits d’une région à l’autre ne sont pas considérés comme des abus ou des agressions. Mais qu’un chinois s’avise de nous vendre une chemise ou un Coréen une voiture et cet acte devient profondément hostile ! Notre xénophobie innée, selon Caplan, nous rend irrationnellement réfractaires à la main-d’oeuvre immigrée ou aux délocalisations.

2. Anti-market bias:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Les gens ont du mal à comprendre que la recherche de profits peut être bénéfique pour la collectivité. Les gens se figurent que laissé à lui-même, le marché mène à l’exploitation: un marchant libre de vendre au prix qu’il veut en profite toujours pour abuser de ses clients; sans salaire minimum, le patron ne consentira que des salaires de misère.

3. Make-work bias:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Pour la plupart des gens, la découverte qu’un bien peut-être fourni en employant moins de personne est une mauvaise nouvelle. On ne voit pas que la société est plus riche qu’elle ne l’était auparavant: elle fabrique la même chose avec moins d’effort, libérant ainsi la main-d’oeuvre pour des tâches plus productives.

4. Pessimistic bias:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Les gens pensent que leur situation économique est bien pire que ce qu’elle n’est en réalité. Ils ne réalisent pas qu'il y a 40 ans, avoir une salle de bain, une télévision et une voiture était chose rare. Au lieu de voir la progression fulgurante de notre niveau de vie, les gens sont plutôt obnubilés par les écarts de richesse.

Conclusion:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Nous sommes gouvernés par des populistes !

Source:
EconTalk
EconTalk: Caplan on the Myth of the Rational Voter