Iran Pendaison
Pendaisons publiques dans la ville de Mashad. Depuis le début de l'été, les exécutions ce sont multipliées en Iran. Les autorités disent agir dans le cadre d'une opération pour rétablir les valeurs morales dans le pays.

Pendant que nos élites bien pensantes cassent du sucre sur le dos des américains ou des Israéliens, de vrais crimes contre l'humanité passent sous silence.

L'Iran connaît en ce moment sa plus grosse vague d'exécution depuis 1984. À l'époque, l'Ayatollah Khomeini avait mené une purge pour éliminer les mouvements d'opposition politique.

Au cours des 6 dernières semaines seulement, 118 personnes ont été exécutées par les autorités iraniennes et l'Iran prévoit exécuter 150 autres personnes dans les semaines à venir. Rappelons qu'en Iran les exécutions sont retransmises en direct sur les ondes de la télé d'état…

Officiellement, les autorités disent mener une opération contre des "hooligans anti-islam". Dans les faits, tout comme en 1984, l'Iran en profite pour se débarrasser d'une opposition devenue un peu trop bruyante. Depuis le moi d'avril, 430 000 iraniens ont été arrêtés par la police iranienne. De ce nombre, 40 000 se trouvent encore derrière les barreaux. Signe que cette tendance n'est pas prête de s'essouffler, le président Ahmadinejad a prévu l'ouverture de 74 nouvelles prisons.

À ceci, rajoutons les purges dans les universités et les mouvements syndicaux…

Mais nos médias n'en parleront probablement jamais. Pour eux dénoncer l'Iran serait sans utilité. Car cette entreprise fatigante ne renforcerait en rien leur croisade contre les États-Unis et Israël.

Pour en savoir plus:
The Wall Street Journal
Domestic Terror in Iran

(H/T: syrandel)