ProtectionnisteQuand vient le temps de réclamer des mesures protectionnistes, les agriculteurs sont toujours difficiles à battre… Voici un "champion du monde":

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ainsi donc ce producteur de fraise et de framboise reproche aux marchés d'alimentation de donner le choix à leurs consommateurs ! Pour ce producteur, on devrait sortir les produits américains et imposer les produits québécois, plus chers, aux consommateurs.

Le tout revient à vouloir punir l'excellence. Parce que les producteurs américains sont capables de produire à faible coût, on devrait leur fermer nos frontières. Bref, ça confirme l'idée que je me fais du protectionnisme: c'est une mesure qui sert à accommoder les perdants.

Le protectionnisme se base sur le sophisme voulant que dans une transaction le vendeur est toujours gagnant et l’acheteur est toujours perdant. Alors les gens se disent: « tant qu’a se faire avoir, aussi bien se faire avoir par un gars de la place ».

Pourquoi s'offusquer de voir les marchés d'alimentation donner le choix à leurs clients ? On offre un produit avec une saveur plus fade mais qui est moins cher tout en offrant un produit au goût plus relevé mais qui est plus cher. À partir de là, que les gens fassent leur choix. On ne se trompe jamais quand on laisse le consommateur décider !