Antagoniste


6 août 2007

Droits humains à géométrie variable En Vidéos Gauchistan International Israël

Trop souvent lorsque les gens parlent d'Israël, la moindre peccadille sert de prétexte pour accuser ce pays de crime contre l'humanité. Mais pendant que nos élites bien pensantes cassent du sucre sur le dos de l'état hébreux, de vrais crimes contre l'humanité passent sous silence.

Salah Uddin Shoaib Choudhury est un journaliste au Bangladesh. Pendant 17 mois, il a été mis en isolement dans une prison. Son crime ? Il a voulu se rendre en Israël pour assister à une conférence…

En juin dernier, la "justice" bangladeshie a décidé de reprendre sa croisade et Salah Uddin Shoaib Choudhury a été accusé de trahison et de blasphème. Trahison: parce qu'il entretenait des liens trop étroits avec des juifs, hindous et chrétiens. Blasphème: parce qu'il a dénoncé le fondamentalisme islamique dans son pays. S'il est reconnu coupable, il risque la peine capitale.

Heureusement, Salah Uddin Shoaib Choudhury a réussit à rejoindre les États-Unis où il a pu donner cette entrevue.

Notre gauche ne dénonce jamais ce genre de répression. Pour eux, critiquer des pays non-occidentaux serait sans utilité. Car cette entreprise fatigante ne renforcerait en rien leur croisade contre Israël ou les États-Unis.


6 août 2007

Des vies ont été sauvées En Citations États-Unis

Le 6 et 9 août 1945, les États-Unis utilisaient l'arme atomique pour contraindre le Japon à une reddition inconditionnelle mettant ainsi fin à la 2e guerre mondiale. La commémoration de cet événement passe obligatoirement par une dénonciation des idées reçues entourant cet événement.

William Manchester

Extrait des mémoires de William Manchester, historien et vétéran de la guerre du Pacifique:

"After the campaign on the Indonesian island of Biak, the enemy withdrew into deep caverns. Rooting them out became a bloody business which reached its ultimate horrors in the last months of the war. You think of the lives which would have been lost in an invasion of Japan’s Home Islands— a staggering number of Americans but millions more of Japanese—and you thank God for the atomic bomb."


6 août 2007

Mondialisation ou marginalisation ? Économie En Chiffres En Images International Mondialisation

Peut-importe la manière dont on regarde les donnés économiques à l'échelle planétaire, un fait demeure: l'Afrique traine en queue de peloton. Il ne faut pas chercher bien longtemps pour trouver une explication. Voici les résultats d'une étude de la Banque Mondiale présentant les pays où il est le plus facile d'investir pour démarrer une entreprise:

Banque Mondiale

L'Afrique est de loin la région la plus garnie de taches rouges i.e. c'est la région où démarrer une entreprise s'avère le plus difficile. Voilà qui explique en bonne partie les retards considérables du continent africain sur le reste de la planète.

L'Afrique est aussi la région du globe qui à le moins fait de réforme pour libéraliser son économie:

néo-libéralisme

Le problème des africains c'est une croissance économique anémique causée par le manque de réforme. L'Asie, qui a été très agressive sur les réformes, a une croissance qui est presque 2 fois supérieure à l'Afrique. Suite à la décolonisation de l'Afrique, ce continent à été ravagé par le socialisme, la corruption et le protectionnisme. Le problème de l'Afrique n'a jamais été la mondialisation mais la marginalisation ! Pour ceux qui doutent, regardez ce qui se passe au Zimbabwe.

Il y a 3 ans, Moeletsi Mbeki a fait une sorti en règle pour dénoncer cette situation. Voyant la Chine se sortir de la pauvreté alors que l'Afrique stagne, Mbeki a dit regretter l'époque des colonies. Une époque où l'Afrique était plus prospère…

Quelle est la solution? Recoloniser le continent ? Évidemment non, nous payons assez d’impôts comme cela (les colonies ont toujours été des fardeaux). Le changement il devra venir des gouvernements africains qui ont négligé la liberté économique permettant de libérer les énergies créatrices nécessaires pour échapper à la pauvreté.

Source:
Banque Mondiale
The Doing Business database