Antagoniste


22 juillet 2007

L’occident en chiffres: la richesse Canada Économie États-Unis Europe Québec

Donnés relatives à la richesse (PIB/habitant) en Amérique du Nord:

PIB par habitant

Si on considère chaque province et état comme une région indépendante, en Amérique du Nord les 10 régions les plus riches sont (constant 2000 USD PPA):

  1. District of Columbia: 119 196$
  2. Delaware: 58 037$
  3. Connecticut: 46 956%
  4. Alaska: 45 996$
  5. Massachusetts: 43 525$
  6. New Jersey: 42 882$
  7. Wyoming: 41 732$
  8. Alberta: 41 529$
  9. New York: 41 025$
  10. Minnesota: 39 036$

Les 12 régions les moins riches sont:

  1. Île-du-Prince-Édouard: 21 58$
  2. Nouveau-Brunswick: 22 960$
  3. Mississippi: 23 450$
  4. Nouvelle-Écosse: 23 722$
  5. Virginie Occidentale: 24 261$
  6. Manitoba: 25 125$
  7. Arkansas: 25 701$
  8. Québec: 26 003$
  9. Montana: 26 207$
  10. Colombie-Britannique:

À l'échelle des pays de l'OCDE:

PIB par habitant

OCDE
OECD Regions at a Glance 2007

Urban and rural regions: an increasing gap

GDP per capita tends to be higher in urban regions than in rural and intermediate ones. In 2003, GDP per capita in OECD urban regions was 51% higher than each country’s average; in intermediate and rural regions it was only 77% and 64%, respectively, of the national average.

This gap widened during 1998-2003. Urban regions increased their advantage over intermediate and rural regions in 9 out of 22 OECD countries, while rural regions saw the gap increase in 5. The increase in urban regions was particularly large in Hungary (19 percentage points), the Slovak Republic (5), Greece (4) and Denmark (3). Norway (–13), Portugal (–4), Sweden and the Czech Republic (–2) were the only countries showing a significant reduction in the GDP gap in favour of urban regions.

The relative decrease in GDP per capita was particularly strong in the intermediate regions of Finland (–5 percentage points), Korea and Greece (–4), and Belgium (–3). A significant improvement in the relative position of intermediate regions was instead apparent in Norway, Hungary, Portugal, Sweden and Turkey (3).

Hungary and Turkey were the two countries with the largest decrease in the relative GDP per capita of rural regions (–7 and –4 percentage points, respectively), whereas the Czech Republic (9) and Korea (6) showed a significant improvement for rural regions.

Dimanche prochain
L'occident en chiffres: l'éducation


22 juillet 2007

Ils n’ont pas d’excuses En Citations International Terrorisme

Thomas Friedman

Extrait du livre « Longitudes and Attitudes: Exploring the World After September 11 » de Thomas L. Friedman:

"After every major terrorist incident, the excuse makers come out to tell us why imperialism, Zionism, colonialism or Iraq explains why the terrorists acted. These excuse makers are just one notch less despicable than the terrorists and also deserve to be exposed. When you live in an open society where anyone with a grievance can publish an article, run for office or start a political movement, the notion that blowing up a busload of innocent civilians in response to Iraq is somehow « understandable » is outrageous. It erases the distinction between legitimate dissent and terrorism and an open society needs to maintain a clear wall between them.

There is no political justification for 9/11, 7/7 or 7/21. As the Middle East expert Stephen P. Cohen put it: ‘These terrorists are what they do.’ And what they do is murder."


21 juillet 2007

Taxes libertariennes Économie International Irak

La taxation peut-elle être compatible avec l'idéal libertarien ? Voilà un texte qui porte à réflexion…

"Populist demagogues everywhere adore this system. It provides them with a constituency who believes that other countries are responsible for their poverty by the very act of buying their resources."

FOREIGN POLICY
No Representation Without Taxation
By Philip Bobbitt*

People only have a stake in the system when they are forced to pay for it.

As the world moves toward increasing democracy, we must ensure that it is also accompanied by giving democratic publics a stake in their own politics. Paradoxically, this stems not just from representation but also from taxation. Let me explain. The situation under which a state does not tax its citizens but instead relies on revenues from the sale of the national patrimony is debilitating—and increasingly common. When this happens, representative institutions never take hold, profits are expatriated rather than invested to diversify the economy, and government officials allocate virtually all contracts. Populist demagogues everywhere adore this system. It provides them with a constituency who believes that other countries are responsible for their poverty by the very act of buying their resources. It keeps the people in thrall to handouts and prevents countervailing democratic institutions from arising. It undermines the rights of property and the rule of law, because the state, not the people, is the ultimate lawgiver.

The populations of many of the world’s countries have been duped. They have been led to believe that private wealth is the enemy of the people’s wealth because private fortunes are so often derived from corruption. They may think the government is taking care of the people, but in fact it is only the people’s wealth that is being distributed (usually after some hefty “administrative expenses”). Most insidiously, they are told that wealth comes at the expense of poverty—that wealth creation is a zero-sum game—distorting the politics of the society, and even its international relations. What they don’t realize is that their disadvantageous position is built into the fabric of their political and economic systems, for there can be no “representation without taxation.”

This unfortunate system has most recently materialized in Iraq. The new Iraqi constitution failed to give every Iraqi an equal, inalienable share in a private holding company endowed with the society’s oil and gas assets. Rather than requiring the state to then tax the people to fund state assets, the constitution endows the state directly with Iraq’s oil revenues. This will have profound implications for corruption, low economic performance, and weak representative institutions. In the end, it will cripple the democracy for which they and we have suffered so much.

Iraq is simply the latest country to prove that there can be no effective representation without taxation. If Iraq—and any other resource-rich but struggling state—is to have any hope of developing a representative, honest, and transparent state in which all citizens have a stake, it would do well to consider revising its current constitutional composition. Only by paying into the system, sharing the burden and opportunities of the country’s wealth, and demanding accountability will democratic publics finally move control of their country back where it belongs.

*Philip Bobbitt is A.W. Walker centennial chair at the University of Texas School of Law and Samuel Rubin visiting professor of law at Columbia Law School.

On peut résumer l'idée générale du texte par l'affirmation suivante: les gouvernements sont-ils assujettis au "sunk cost effect" ? En taxant directement les gens au lieu de faire payer les compagnies étrangères, augmente-t-on l'imputabilité du gouvernement ? Les taxes peuvent-elles être un outil pour affaiblir l'autoritarisme d'un gouvernement et redonner le pouvoir aux citoyens ?

Les idées développées dans le texte sont aussi compatibles avec celles du "fair tax".


20 juillet 2007

C’est l’histoire d’un communiste… Économie Gauchistan

Blague CommunisteQuestion de bien finir la semaine, une petite blague…

En URSS se déroule le congrès du Parti des Animaux. Le Secrétaire Général Lion s’adresse à l'assemblée:

"Chers Camarades, nous avons énorméments progressé dans la recherche de la vérité si bien que désormais nous pouvons affirmer fièrement que 2 et 2 ne font pas 4 mais 6 !".

La salle s’agite un peu mais tous finissent par approuver.

Plus tard lors du même congrès, le camarade Lièvre prend la parole et déclare qu’il est d’accord en tout point avec le Secrétaire Général Lion, sauf sur une chose: pour lui, 2 et 2 font toujours 4.

Deux loups l’arrêtent alors, le menotte et l’emmènent. Le lièvre est condamné à 8 ans de prison.

Pendant qu’il purge sa peine, le Camarade Tigre devient Secrétaire Général. Le Lièvre est alors tiré de sa prison et réhabilité publiquement lors du congrès suivant. Le camarade Tigre déclare lors de ce congrès:

"Le moment enfin est venu, camarades, où nous pouvons le clamer: 2 et 2 ne font pas 6, mais bien 5 !"

La salle s’agite un peu mais tous finissent par approuver.

Le camarade Lièvre demande alors la parole. Il remercie le Parti pour sa réhabilitation, mais il est désolé, pour lui 2 et 2 font toujours 4.

Deux loups arrivent par derrière, le menotte et l’emmènent dans le bureau du Secrétaire Général.

"Camarade Lièvre, je n’arrive pas à te comprendre. Es-tu stupide ? Pourquoi t’opposes-tu à la nouvelle ligne du Parti ? Veux-tu vraiment que reviennent à l'époque où 2 et 2 faisaient 6 ?".


19 juillet 2007

Les grandes gueules Canada En Chiffres Environnement Québec

Au Québec, l'environnement c'est important. Tellement important que du haut de notre supériorité morale, on aime bien faire faire des leçons la leçon aux autres. C'est pourquoi j'ai été surpris en voyant ceci…

Recyclage Québec Canada

Même les "méchants albertains" font mieux que nous !

Bref, ça confirme ce que j'ai toujours pensé: il existe un énorme décalage entre ce que les Québécois pensent d'eux-mêmes et ce que sont les Québécois dans la réalité. Le Québec aime se draper dans le linceul de la vertu pour ensuite regarder les autres de haut alors que dans les faits…

Source:
Statistique Canada
EnviroStats : Le recyclage au Canada


19 juillet 2007

Pour la liberté… du marché !!! Économie Québec

Prix Essence

Il y a une semaine, tout le Québec a fait un gros « caca nerveux » en voyant le prix de l’essence grimper à 115¢/l. Des gens au bord de la crise d’apoplexie, un ministre se prenant pour Hugo Chavez et des médias qui, malgré le prix de du pétrole, jetais de l’huile sur le feu.

Qu’elle est la situation une semaine plus tard ? À Montréal l’essence se vend 107,4¢/l alors que le prix minimum estimé par la régie est de108¢/l ! Mais ça, les médias n’en parlent pas…

Ce n’est pas aux pétrolières qu’il faut demander des explications, c’est au gouvernement. Pourquoi cette politique du prix minimum ? Pourquoi le gouvernement fait obstacle au libre-marché et empêche les guerres de prix ? Pour sauver 1400 détaillants indépendants ? Come’on…


18 juillet 2007

Bombe politique France Gauchistan Moyen-Orient Terrorisme

hezbollah = terroriste

——

Déclaration de l’Élysée au sujet du Hezbollah:

« Le Hezbollah est un acteur politique important au Liban. Il est l’une des composantes du dialogue national. A ce titre, il est invité aux rencontres interlibanaises »

Le Hezbollah: le seul parti politique à disposer de… 20 000 roquettes !


17 juillet 2007

Bénéfices collatéraux Afghanistan Canada En Vidéos Terrorisme

Je l'ai souvent répété, notre présence en Afghanistan est uniquement justifiée par les attaques terroristes du 11 septembre. Il était impératif pour l'occident de se débarrasser des talibans, un régime qui avait fait de l'Afghanistan un camp d'entrainement pour les terroristes d'Al-Qaeda.

Les histoires de constructions d'école, d'hôpitaux et des droits de la femme ne sont que des bénéfices collatéraux de notre intervention: tant qu'à être sur place, aussi bien tenter d'améliorer le sort des gens.

Donc au lieu de parler des dommages collatéraux, parlons des bénéfices collatéraux de l'intervention canadienne:

Le vidéo à été retiré à la demande de Radio-Canada

Bien sûr, tout n'est pas parfait et il reste encore beaucoup de travail à faire. Mais c'est tout de même mieux que la situation qui prévalait sous les talibans.


17 juillet 2007

Top 5 Qc

Le Top 5 de l'actualité québécoise (10 – 16 juillet) selon Influence Communication:

Actualités Québec

L’Alcan au cœur de l’actualité

L’acquisition de la société Alcan par Rio Tinto, est facilement devenue le dossier d’information de la semaine avec un poids de 2,25 %.

Le procès de Conrad Black est devenu quant à lui la 2e nouvelle au Québec avec 1,69 %. Ailleurs dans le monde, la nouvelle a été rapportée dans plus de 40 pays dont 285 quotidiens. Sans qu’il ne s’en doute Conrad Black s’est aussi mérité le titre de la personnalité non politique la plus citée dans le monde. Il a devancé momentanément Paris Hilton et la Reine d’Angleterre qui s’échangent régulièrement la première place.

Dans une perspective plus près de nous, le début des vacances de la construction a généré 1,66 % du volume de nouvelles, ce qui est dans la moyenne pour un tel événement.

Les travaux de la Commission d’enquête sur l’effondrement du viaduc de la Concorde ont obtenu 1,47 %.

La question des algues bleues s’est vue attribuer un poids médias de 1,33 %.

Soulignons qu’au 8e rang (1,05 %) se trouve le tournoi de soccer pour les moins de 20 ans. L’événement aura généré une importante couverture internationale dans plus de 60 pays.

Source:
Influence Communication
Influence Communication