Al-QaedaPersonne ne peut douter de la détermination des "docteurs jihads" ayant sévis à Londre et à Glasgow. En même temps, personne ne peut douter leur extrême incompétence.

Avant 2001, lorsqu'un islamiste voulait parfaire ses "capacités" à tuer des civils, il se rendait en Afghanistan. À cette époque, sous la bénédiction des talibans, l'Afghanistan était un immense "Club Med" pour terroristes. N'importe qui pouvait s'y rendre pour apprendre en toute sécurité comment piéger un véhicule, fabriquer une ceinture d'explosifs et obtenir de faux papiers.

Depuis l'invasion de l'Afghanistan, ce pays n'est plus un "Club Med" pour les terroristes en devenir. C'est un territoire qui leur est désormais hostile; les forces de l'OTAN livrent une traque sans merci aux jihadistes. Aujourd’hui, les terroristes qui vont en Afghanistan pour apprendre à construire des bombe savent qu'ils mettent leur vie en jeu.  Dans un pareil  contexte, les terroristes anglais pu préférer improviser leurs attaques plutôt que d’aller suivre une formation qui risquait de leur coûter la vie.

Combien de terroristes motivés ont vu leurs plans déjoués parce qu'ils n'ont pas pu se rendre en Afghanistan pour apprendre les bases de leur "métier" ? On ne pourra jamais répondre à cette question. Par contre depuis quelques années, on peut observer que de très nombreux complots terroristes ont échoué à cause de l'incompétence de gens pourtant très déterminés*.

C'est possiblement l'une des victoires invisibles des forces de l'OTAN en Afghanistan. Imaginez si les "docteurs jihads" avaient pu se rendre en Afghanistan pour planifier leurs actions…

*: Londre 2007, Londre 2007, New York 2007, New Jersey 2007, Londre 2006, Canada 2006, Cologne 2006, Londre 2005.