En ce 4 juillet, question de donner une bonne crise d'urticaire à la gogauche anti-américaine: