Extrait d'un texte absolument aberrant publié dans Le Devoir cette semaine, l'auteur est une étudiante en science politique de l'UQAM (!).

Le Devoir
Lettre à Catherine Déri et aux militaires québécois qui s'en vont occuper l'Afghanistan

La démocratie ne s'impose pas. Les droits de l'homme, les droits des femmes, doivent naître d'eux-mêmes. La démocratie, c'est quelque chose qui émane naturellement d'une société quand elle est prête. [...]

La femme ira à l'école quand la société tout entière aura décidé qu'elle pourra aller à l'école. Pas parce qu'une patrouille occidentale armée jusqu'aux dents l'y accompagnera tous les matins.

Cette étudiante aurait intérêt à ouvrir un livre d'histoire…

Civil Right
1957, Little Rock (Arkansas): Pour mettre fin à la ségrégation raciale dans les écoles, des soldats de la 101e division aéroportée escortent 9 étudiants afro-américains dans une école secondaire.

Civil Right
1961, Jackson (Mississippi): Pour mettre fin à la ségrégation raciale dans les transports en commun, des soldats de la garde nationale escortent un autobus dans lequel des noirs et des blancs prenaient place.

Civil Right
1963, Tuscaloosa (Alabama): Pour mettre fin à la ségrégation raciale dans les universités, des soldats de la garde nationale ont forcé le passage pour que 2 étudiants noirs puissent pénétrer sur le campus de l'Université de l'Alabama.

Si aux États-Unis, il avait fallut que les présidents attendent que "la société tout entière" se mette d'accord sur l'abolition de la ségrégation, les noirs seraient encore séparés des blancs dans les écoles et les autobus.

Non, il existe des valeurs qui méritent d'être imposées et c'est ce que plusieurs présidents américains ont compris en envoyant des soldats dans leurs villes pour mettre fin à la ségrégation raciale.

Les cultures ne sont pas toutes égales, le racisme qui a déjà été présent dans la culture sudiste a été combattu par une culture qui était supérieure. De la même manière, la culture occidentale est supérieure à la culture des pays islamistes.

La majorité des droits qui ont été consentis à des minorités ont dû être imposés à la société. Parce que la justice ce n'est pas simplement une affaire de "consensus social".