IslamofascismeJ'aime bien Pascal Bruckner. Bruckner ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas: ce ne sont pas toute les cultures qui sont égales et se valent. Les Lumières de l'Occident sont intrinsèquement supérieures à l'obscurantisme des l'islamistes, par conséquent il est logique de se battre pour préserver les acquis des Lumières.

Mais en même temps je suis inconfortable avec le raisonnement de Bruckner, surtout avec ses applications pratiques. Par exemple, Bruckner s'en prend violemment au multiculturalisme en disant que l'on ne doit pas avoir peur d'imposer nos valeurs aux immigrants, que l'on pense à l'interdiction du port du voile.

Forcer un être humain à vivre d’une certaine manière est fondamentalement mauvais. Aucune société n’est plus importante que les individus qui la composent. Par conséquent les individus sont libres d’agir selon leur propre volonté et sans égard aux “coutumes” locales.

Mais en même temps, on ne peut pas nier que laisser libre-court à la pensée islamiste, voir islamofasciste, représente un danger pour l'occident. On ne peut donc pas tolérer les dérives islamistes.

C’est une dualité dure à concilier quand on est un libertarien. Pour Bruckner, ce sont les individus et non les collectivités qu’il faut respecter. Mais les collectivités sont composées d'individus dont il faut respecter la liberté individuelle de vivre en communauté fermée.

D’un côté je trouve qu’il est inacceptable qu’un état puisse dire à une personne comment vivre, prier et vivre sa foi. Après tout, si une personne veut s’inféoder à une religion c’est son problème.

Mais d'un autre côté, je reconnais que l’état doit intervenir contre les fondamentalismes qui menacent l’essence même des Lumières…

Bref, il ne faut pas que la pensée libertairienne soit utilisée pour laissez le champ libre aux islamofascistes; en même temps il ne faut pas mettre de côté la pensée libertairienne pour mener la lutte contre ces islamofascistes.