Antagoniste


19 juin 2007

Apartheid International Israël Moyen-Orient Palestine

Quand on parle d'Israël, il y a toujours un "Jos Connaissant" pour venir nous citer Jimmy Carter et nous casser les oreilles en disant qu'Israël pratique l'apartheid.

Israël pratique l'apartheid… Vraiment? Voyons ce qu'il en est.

Israël:

Les Palestiniens vivant en Israël ont la citoyenneté israélienne, le droit de vote et le droit de se présenter aux élections. D'ailleurs un ministre de l'actuel gouvernement israélien est arabe. Ils peuvent aussi être nommés comme juge à la cour suprême, c'est le cas pour l'un d'eux.

Ils ont le droit de circuler sur le territoire, de fréquenter les écoles et les hôpitaux et l'arabe est l'une des 2 langues officielles du pays (l'autre étant l'hébreux). Ils ont le droit de travailler, d'ouvrir des commerces, d'être des propriétaires terriens et immobiliers. En 2004, Sharon a fait passer une loi exigeant que toutes les compagnies appartenant à l'état embauchent au minimum un Arabe Israélien sur leur conseil d'administration. Les Arabes Israéliens sont aussi couverts par les programmes sociaux du gouvernement.

—————

Liban:

Les Palestiniens vivant au Liban n'ont aucune liberté politique, sociale et civile. Ils n'ont pas accès aux hôpitaux, écoles et programmes sociaux du gouvernement. Ils sont confinés dans les camps dont ils ne peuvent sortir pour circuler sur le territoire.

Ils n'ont pas le droit d'exercer une profession ou d'ouvrir un commerce et ce, même dans les camps. Depuis 1994, la police libanaise a fréquemment fermé, des pharmacies, des cliniques et des boutiques. La liberté d'association leur est aussi interdite tout comme il leur est interdit d'être propriétaire d'une maison.

—————

Syrie:

Les Kurdes vivant en Syrie sont victimes d'un programme "d'arabisation" sauvage. La Syrie leur interdit la pratique de leur culture et l'usage de leur langue. En 1980, le Syrie a retiré aux Kurdes tous leurs papiers d'identité, ils ont ensuite été expropriés et relocalisés aux quatre coins du pays par leur gouvernement. Il va s'en dire que les organisations politiques Kurdes sont illégales.

Les Kurdes ont aussi été privés de leur nationalité syrienne. Par conséquent, ils n'ont pas le droit de vote et ne peuvent pas fréquenter les écoles et les hôpitaux. Ils n'ont pas le droit d'être propriétaire, de faire des études supérieures, d'exercer une profession ou d'ouvrir un commerce. L'État syrien interdit aux Kurdes l'accès aux programmes d'aides alimentaires du gouvernement.

—————

Vous avez déjà vu Noam Chomsky ou Jimmy Carter parler des Kurdes de Syrie et des Palestiniens du Liban ?

Mais voilà, c'est Israël qu'on accuse de pratiquer l'apartheid alors qu'Israël est plutôt un exemple à imiter pour les pays voisins.

Plus ironique encore ?

L'été dernier quand le Hezbollah a fait pleuvoir les roquettes sur Israël, des villages d'Arabes Israéliens ont été pris pour cible. Désirant fuir les combats, ces Arabes Israéliens ont quitté vers la Cisjordanie. Voici l'accueille qu'on leur a été réservé.

News Israël
Israeli Arabs' war experience

During war many Haifa Arabs flee to West Bank cities, encounter humiliation, prefer to return to Katyushas. Hotels and restaurants hike up prices and residents harass women and girls. Palestinian Authority opens official investigation of issue. 'We will never again make donation or participate in demonstration for West Bank from now on,' said one Haifa Arab

Several Arab families decided to act on Hizbullah Chief Hassan Nasrallah's "recommendation" and leave rocket-stricken Haifa during the war in south Lebanon. They traveled to Palestinian towns like Bethlehem and Ramallah, and even to east Jerusalem, but soon after decided they had rather return home and face the rocket menace. The reason: The bad treatment awarded to them in hotels, restaurants and stores, as well as ongoing harassments of their wives and daughters on the part of the local residents. […]

"They told us, 'you are worse than the Jews.' We heard expressions of joy over the fact we have fled our homes, and some even tried to attack us. We were disgusted and decided to return to Haifa," he said, stressing that he used to be a regular donor to the Palestinians of the West Bank and Gaza.

Following such treatment, Abassi and his friends hurried back to the lap of the Katyushas and air raid sirens of Haifa. "'We will never again make a donation or participate in a demonstration for the West Bank from now on," said one of them.


19 juin 2007

Top 5 Qc Québec Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité québécoise (12-18 juin) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Lise Thibault dans l’eau chaude

La controverse majeure autour des dépenses de l’ancienne lieutenant-gouverneur du Québec, Lise Thibault a créé un véritable raz-de-marée médiatique avec un poids de 3,19%.

La situation critique dans les urgences du Québec et la démission de deux gestionnaires de la Montérégie ont généré un volume de 1,76%.

Avec 0,64%, la décision de la Cour suprême du Canada de rejeter la requête de Genex Communication concernant la décision du CRTC de ne pas renouveler la licence de CHOI FM a suscité une attention soutenue à travers le Québec.

Il y a beaucoup de spéculation autour du retour attendu de Pauline Marois. Bien que ce soit encore un poids médias plutôt faible avec 0,47%, la nouvelle devrait prendre de l’ampleur au cours des 10 prochains jours.

Sur la scène judiciaire, la sentence de l’ancien policier du SPVM, Benoît Guay, qui avait plaidé coupable le 22 mars dernier à une série d'agressions sexuelles sur huit femmes, a occupé 0,41% de l’ensemble de l’actualité.

Soulignons que statistiquement, c’est la dernière semaine de la haute saison dans le domaine de l’actualité. Le volume quotidien de nouvelles passera de 7 000 à 4 000 environ après la fête de la Saint-Jean. Ce sera aussi le début de la saison des réductions d’emplois. En moyenne, 75% de ce type d’annonce se font en été pour en limiter la médiatisation.

Source:
Influence Communication
Influence Communication


19 juin 2007

Top 5 USA États-Unis Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité américaine (10-15 juin) selon le Pew Research Center:

Actualité USA

New Twist in Immigration Fight is Big News

For much of the year, immigration was a backburner subject. But since Senators worked out a compromise bill on May 17, the topic has finished among the top-five stories each week. That was in part thanks to the bill triggering an outpouring of heated opposition from talk show hosts such as radio’s Rush Limbaugh and CNN’s Lou Dobbs. (From May 13-June 15, immigration was the second-biggest story overall, trailing only the 2008 presidential race.)

The passions stirred by this issue were on display during a June 14 debate on Fox News Channel’s “O’Reilly Factor” between commentators Michelle Malkin and Geraldo Rivera. Malkin, a supporter of tough enforcement against undocumented or illegal aliens, declared that Rivera “suffers from open-border narcissism on this issue.”

Rivera responded that Malkin’s goal is “population transfer. She wants to turn every neighbor into…a snitch, a rat.”

And that was one of the more polite exchanges between the two.

The second-biggest story behind the immigration furor last week was the quasi-civil war in the Palestinian territories that pitted the Islamist Hamas faction against the Western- backed Fatah forces. The story filled 9% of the overall newshole as defined by our Index and was the No. 1 story in the newspaper (9%), online (19%), network TV (11%) sectors. Newshole in the Index is the total time on television and radio and column inches in print and online news outlets.

The intra-Palestinian strife was but one of four top-10 stories connected to the spiraling violence in the Middle East. Bloodshed on the ground in Iraq was the third-biggest story (7%), while the policy debate over the war (3%) was the sixth-biggest story. Simmering tensions between the U.S. and Iran was the number nine story at 2%.

Immigration was the leading domestic story last week, but not the only one to make the top-10 list. The 2008 race for the White House, even in a relatively slow week, was the fourth biggest topic at 7%. A failed no-confidence vote against Attorney General Alberto Gonzales—as well as Congressional subpoenas for former White House staffers Harriet Miers and Sara Taylor—drove coverage of the U.S. attorneys scandal to become fifth-biggest story of the week (at 3%). And the news that former vice-presidential aide I. Lewis “Scooter” Libby could not delay his jail sentence while he appeals the verdict in the Valerie Plame leak case was the tenth leading story at 2%.

Source:
journalism.org
New Twist in Immigration Fight is Big News


19 juin 2007

Shut up ! Afghanistan Canada Gauchistan Québec Terrorisme

Pacifisme

La gogauche pacifiste, Québec Solidaire en tête, a tout fait pour que le Canada se retire d'Afghanistan. Mais finalement leur verbiage a été inutile et la mission a été prolongée jusqu'en 2009. Devant ce constat, les "Françoise Khadir" du Québec auraient du avaler leur pilule et accepter la défaite. Mais non…

La gogauche québécoise, probablement en manque d'attention suite à la raclé subie lors de la dernière élection, continue de faire ses singeries sur la place publique. La prochaine représentation aura lieu à Québec le 22 juin prochain.

Mais voilà, les singeries pacifistes mettent la vie de nos boys en danger. C'était la une du Toronto Star jeudi dernier. Un texte inquiétant où l'historien militaire Jack Granatstein explique que les talibans pourraient spécifiquement cibler les troupes québécoises en Afghanistan.

Les talibans ne sont pas imbéciles, ils voient bien que le travail de Québec Solidaire leur est profitable. Ils lisent les journaux, consultent l'internet. Ils savent que les Québécois sont les plus hostiles à la présence canadienne en Afghanistan.

Conséquence: les talibans pourraient se dire: "C'est pas payant de tuer des Américains, des Britanniques ou des Hollandais, ya pas d'hystérie pacifiste dans ces pays. Tuons plutôt des soldats québécois, envoyons des cercueils au Québec. Grace au travail de la gogauche, le Québec pourrait rapidement perdre la boule et exiger le retrait du Canada".

Voilà ce qu'aura réussi Québec Solidaire en manifestant contre la présence du Canada en Afghanistan: mettre la vie de nos boys en danger. La gogauche a mené son combat contre la guerre en Afghanistan, elle l'a perdu, maintenant tout ce qui lui reste à faire c'est de la boucler pour éviter d'avoir du sang sur les mains !

Et peut-on m'expliquer pourquoi l'ultra-féministe Françoise David appuie les talibans ? S'imagine-t-elle que les talibans veulent reprendre le pouvoir en Afghanistan pour ouvrir des CPE et passer une loi sur l'équité salariale ? Françoise David n'a-t-elle pas réalisé que le retour des talibans signifie que les femmes seront expédiées illico à l'âge de pierre ?

Si la gogauche veut manifester pour quelque chose d'utile, pourquoi ne pas organiser une marche pour Mehrnoushe Solouk, cette canadienne emprisonnée en Iran et qui risque de subir le même sort que Zahra Kazemi.

Mais non, Mahmoud Ahmadinejad étant l'ennemie d'Israël alors Mahmoud Ahmadinejad est l'ami de Québec Solidaire, pas question de faire une manifestation contre un pote.

Comme on ne peut pas accuser Israël où les États-Unis du drame que vit Mehrnoushe Solouki, alors tout le monde s'en fou… Comme on s'est foutu du sort de Zahra Kazemi à l'époque…

Gogauche