Résultats du sondage Léger Marketing publié aujourd'hui:

Léger Marketing

Pas d'effet Marois
Voilà qui pourrait refroidir l'ardeur électorale du PQ. Avec une progression inférieur à 2 points par rapport à la dernière élection, pas de quoi faire chauffer les autobus de campagne. Autre élément troublant pour les péquistes, la souveraineté atteint sont plus bas niveau depuis 5 ans (oui: 37%; non: 59%). Même chez les francophones, la souveraineté n'a plus la cote (oui: 42%; non: 54%).

Pas de baisse d'impôt mais…
Plusieurs résultats contradictoires sur les baisses d'impôts. 70% des gens sont contres, mais 56% ne veulent pas voir le gouvernement tombé pour une question budgétaire. J'en suis venu à me demander si les Québécois ne s'opposent pas aux baisses d'impôt avec pour seul prétexte qu'elles ont été proposées par Charest… Tout ce que Charest touche fini par se transformer en sujet de contestation. Les québécois ne sont pas contre les baisses d'impôt, mais ils sont contre des baisses d'impôt faites par Charest.

Arrogance
Pas celle de Jean Charest mais celle des 2 partis d'oppositions qui se comportent comme s'ils étaient au pouvoir. Lors de la dernière élection fédérale, Harper avait promis de baisser la TPS. Tous les partis d'opposition étaient contre mais par respect et "bon sens", ils n'ont pas empêché Harper de tenir sa promesse. Dommage que le PQ et l'ADQ n'aient pas cette sagesse.

Opposition junior
L'ADQ, en fermant complètement la porte à toute forme de négociation avec le PLQ à fait preuve d'un rare amateurisme. Une alliance ADQ-PLQ allait pourtant de soit, les 2 partis étant à droite sur l'échiquier politique. Mais l'ADQ a préféré donner toute la glace au PQ. Résultat, lors de la prochaine élection, les péquistes pourront se vanter d'avoir fait des gains alors que l'ADQ pourra se vanter de… pas grand chose… Bref, ceux qui ont voté pour l'ADQ dans l'espoir d'avoir du changement, c'est raté.

Les québécois sont riches et/ou ne savent pas compter
J'ai entendu des gens dire "les baisses d'impôt, ça vaut pas la peine, ca ne donne juste 60¢ par jour". 60¢ par jour c’est pas assez pour un billet de 6/49, mais ça donne un beau chèque de 219$ à la fin de l'année. Quand on peut se permettre de lever le nez sur un chèque de 219$, c'est signe qu'on est assis sur une petite fortune et/où qu'on ne sait pas compter.

Je me souviens

Gilles Taillon

——

Gilles Taillon (La Presse, 15 avril 2003 p. A16):

"En plus des baisses d’impôt et de la réduction des dépenses publiques, le fait qu’il n’y aura plus de souveraineté dans l’air va améliorer le climat pour l’investissement au Québec. […] Du côté des impôts, il faut aussi redresser la barre, surtout pour la classe moyenne, qui est littéralement égorgée."

Gilles Taillon

——

Gilles Taillon (Radio-Canada, 15 avril 2004):

"Le budget a été décevant, il a y eu peu de réalisations pratiques. Il faut que le gouvernement revienne à son plan de match. […] Il faut baisser les impôts et réorganiser l’État."