Les rumeurs de vente de l'Alcan à l'américaine Alcoa a une fois de plus déchaînée les tenant du protectionnisme. Selon eux, vendre à des étrangers signifie la perte de sièges sociaux et des emplois qui s'y rattachent. Vraiment ?

Voici d'abord un portrait général de la situation entre 1999 et 2005:

Siège Social

Parmi les 164 sièges sociaux auparavant sous contrôle canadien qui sont passés sous contrôle étranger entre 1999 et 2005, seulement 21% (34) ont été fermés, ce qui a entraîné la perte de 1 709 emplois. Par contre, 38 sièges sociaux ont été ouverts suite à la prise de contrôle par des intérêts étrangers d’entreprises canadiennes, ce qui s’est traduit par la création de 2 346 emplois. Bref, la prise de contrôle par des intérêts étrangers d’entreprises canadiennes a entraîné la création de nouveaux sièges sociaux et de nouveaux emplois.

Globalement, entre 1999 et 2005, l’augmentation de l'emploi dans les sièges sociaux au Canada est associée aux sièges sociaux sous contrôle étranger.

Siège Social

Décidément, Fernand Raynaud avait vraiment raison quand il s'est moqué des protectionnistes en disant:

Citation J’aime pas les étrangers, ils viennent manger le pain des Français.
Un jour, l'étranger a quitté le village avec sa femme et ses enfants.
Et depuis ce jour, on ne mange plus de pain…
Il était boulanger !
Citation

Source:
Statistique Canada
L’emploi dans les sièges sociaux au Canada, de 1999 à 2005