Pour plusieurs, il ne faut pas baisser les impôts mais investir en éducation et en santé. Il est vrai que ces 2 ministères se portent mal, mais il ne faut pas s'imaginer que "pelletage d'argent" est une solution durable.

Le Québec consacre à la santé et à l'éducation une part plus importante de son PIB que le reste du Canada (ROC).

Impôt Québec

On le voit, l'état québécois fait déjà largement sa part dans ces 2 ministères. Dépenser sans compter en santé et en éducation ce n'est pas une solution, ce qu'il faut c'est créé de la richesse i.e. stimuler l'économie; après on songera à mettre de l'argent dans les dépenses publiques. Les baisses d'impôt doivent être considérées comme un investissement capable de stimuler une économie qui en a grandement besoin.

Depuis qu'il est au pouvoir, tout ce que Charest a été capable de faire c'est de reculer. S'il recule encore, sur le budget cette fois-ci, bye-bye mon vote !

Source:
Institut de la statistique du Québec
Comparaisons interprovinciales