Antagoniste


25 mai 2007

Ça sent les élections… En Vidéos Québec

Jean Charest lors de la période de questions du vendredi 25 mai 2007:


25 mai 2007

Pour une hausse des tarifs Économie Québec

Budget CharestAu sujet du budget, Gilles Taillon a longuement épilogué sur le fait que baisser les impôts pour augmenter les tarifs (SAAQ, Hydro-Québec, assurance médicament…) c'était une mauvaise chose. Qui aurait cru qu'un jour l'ancien boss du Conseil du Patronat allait se faire le porte-parole de la gauche…

Moi j'affirme au contraire, que de baisser les impôts pour augmenter les tarifs c'est une bonne chose ! Pourquoi ? Parce que si les impôts sont obligatoires, alors que les tarifs sont volontaires.

L'impôt c'est une obligation, pas moyen de passer à côté alors que les tarifs c'est le principe de l'utilisateur-payeur. Pourquoi une personne qui n'a pas de voiture devrait subventionner, via son impôt, une personne qui désire immatriculer 2 voitures ? Pourquoi une personne qui économise l'électricité devrait subventionner, via son impôt, une personne qui gaspille de l'énergie pour chauffer sa piscine ?

Qu'on redonne l'argent aux contribuables, après ils seront libres de payer ou non les différents tarifs pour les services qu'ils désirent consommer.


25 mai 2007

Pour une baisse d’impôt Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Pour plusieurs, il ne faut pas baisser les impôts mais investir en éducation et en santé. Il est vrai que ces 2 ministères se portent mal, mais il ne faut pas s'imaginer que "pelletage d'argent" est une solution durable.

Le Québec consacre à la santé et à l'éducation une part plus importante de son PIB que le reste du Canada (ROC).

Impôt Québec

On le voit, l'état québécois fait déjà largement sa part dans ces 2 ministères. Dépenser sans compter en santé et en éducation ce n'est pas une solution, ce qu'il faut c'est créé de la richesse i.e. stimuler l'économie; après on songera à mettre de l'argent dans les dépenses publiques. Les baisses d'impôt doivent être considérées comme un investissement capable de stimuler une économie qui en a grandement besoin.

Depuis qu'il est au pouvoir, tout ce que Charest a été capable de faire c'est de reculer. S'il recule encore, sur le budget cette fois-ci, bye-bye mon vote !

Source:
Institut de la statistique du Québec
Comparaisons interprovinciales