Antagoniste


10 avril 2007

Comment gagner 8000$ sans se fatiguer Économie Québec

Comment augmenter de 8000$ le revenu moyen au Québec ?

Rien de plus facile !

LaPresseAffaires
S'enrichir, selon la TD

La Banque TD lance un message clair: le Québec peut s'enrichir largement s'il ose aller de l'avant avec une hausse des frais de scolarité, des tarifs d'Hydro-Québec et avec l'abolition des subventions aux entreprises.

Selon un rapport que les Services économiques TD publient mardi matin, une nouvelle philosophie en matière de prospérité permettrait de combler un écart de 8000 $ par année entre le revenu disponible du ménage moyen québécois et celui dans le reste du Canada. […]

La TD propose un «plan pour la prospérité» qui se résume aux points suivants:

  • Augmenter les frais de scolarité et concentrer l'aide financière vers ceux qui en ont le plus besoin. Cela permettrait d'offrir un enseignement et des services de recherche de calibre mondial.
  • S'éloigner des subventions versées aux entreprises, redirigeant les fonds publics vers des secteurs qui enrichissent davantage la société québécoise.
  • Réaligner le coût des services publics, comme l'électricité, les eaux usées et la collecte des déchets vers «le prix du marché» afin qu'ils soient gérés plus efficacement.

Sachant qu'elle risque de susciter la controverse avec les tarifs d'Hydro-Québec, la TD estime qu'un financement axé sur une taxe à la consommation engendrerait un système plus efficace et équitable. Ceux qui consomment moins cesseraient de partager la facture des plus grands utilisateurs d'énergie.

Selon le rapport, un système d'utilisateur-payeur équivaudrait à réduire le lourd fardeau fiscal du Québec afin de faciliter l'emploi, l'épargne et l'investissement.

Remarquez, ces mesures n'ont rien de droite ou de gauche.

Les gens de gauches voudront utiliser ce 8000$ pour investir dans les services publics.

Les gens de droites voudront retourner directement ce 8000$ aux contribuables.


10 avril 2007

Top 5 Qc Québec Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité québécoise (3-10 avril) selon Influence Communication:

Top 5

Après la politique, le hockey

Après le raz de marée électoral, le hockey du Canadien de Montréal s’est hissé en tête du palmarès de l’actualité québécoise avec un poids médias de 2,57%. Si le Canadien s’était qualifié pour les séries éliminatoires, il y a fort à parier que le dossier aurait atteint facilement la barre des 5%.

Première nouvelle dans les médias électroniques, l’arrestation de Jean Lafleur a occupé 2,29% de l’ensemble de l’actualité. C’est un volume très important considérant que la mise en accusation de Jean Brault et de Charles Guité avait généré 0,73%.

Les cérémonies de commémoration de la bataille de Vimy ont bénéficié du ralentissement du volume de nouvelles pendant la fin de semaine pour occuper 1,82% de toutes les mentions.

La mort des six soldats canadiens en Afghanistan ce dimanche a obtenu un poids de 1,28%.

Même si elle n’a été que la 9e nouvelle dans les quotidiens québécois, la libération des otages britanniques par le gouvernement iranien a terminé au 5e rang de l’ensemble des médias avec un volume de 1,20%.

Source:
Influence Communication
www.influencecommunication.ca


10 avril 2007

Top 5 USA États-Unis Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité américaine (1-6 Avril) selon le Pew Research Center:

Top 5

Nine months before any citizen casts a vote, what was once called the “invisible” or media primary for the 2008 presidential race is well underway. Only now it is hardly invisible.

Last week’s first quarter fundraising statistics were not treated as a minor inside story about money, for instance, but as a major milestone for establishing frontrunners and expectations. Romney and Obama, by exceeding those expectations, were the big winners. McCain and Clinton were, by media calculations at least, the losers.

With dollars driving the narrative, the campaign was the second biggest story last week, filling 10% of the overall newshole for the week of April 1-6, according to PEJ’s News Coverage Index.

This marked the 12th consecutive week the campaign has been one of the five biggest stories in the U.S. media. Since mid-January—when Obama announced his exploratory committee—the only subject that has generated more overall coverage is the debate over Iraq.

Whether a cause of the press coverage or a reflection of it, according to the Pew ResearchCenter for the People & the Press there is more public interest in this campaign than there had been in early stages of previous presidential races. (About half those surveyed in April were following the 2008 race “very” or “fairly closely” compared to 27% who said they were following the 2004 campaign closely in May 2003.)

The one story that topped the presidential campaign last week was the conflict with Iran, (13%), a subject fueled by the Iranian-British hostage crisis that was resolved with the release of the 15 captives on April 5. That was followed by the Iraq debate (9%), a topic fueled in part by the controversy over John McCain’s upbeat assessments of the security situation inside Iraq. Spurred by a 5-4 Supreme Court ruling that the Environmental Protection Agency has the authority to regulate emissions, global warming (5%) was the fourth biggest story.

Source:
journalism.org
The Media Primary Keeps Rolling


10 avril 2007

À qui profite la mondialisation ? Chine Économie États-Unis International Mondialisation

Va-t-on voir des altermondialistes manifester contre l'impérialisme brésilien ?

Agriculture Soya

Source:
New York Times
To Fortify China, Soybean Harvest Grows in Brazil