Antagoniste


28 mars 2007

Deux poids, deux mesures International Israël Québec

En janvier 2005, le gouvernement Charest autorise les subventions aux écoles juives. L'effet est immédiat, une véritable tempête médiatique s'abat sur le Québec.

En mars 2007, les subventions aux écoles grecques sont autorisées, l'histoire passe inaperçue.

Eureka
Source: Eureka

Comme c'est étrange…

En Mars, avait lieu la 4e session du conseil des droits de l'homme. Un grand total de 8 résolutions ont été adoptées, 8 résolutions dénonçant uniquement Israël. Les résolutions condamnant le Soudan, l'Iran, la Chine, l'Ouzbékistan, etc. ont toutes été rejetées.

Comme c'est étrange…

MISE-À-JOUR

(H/T: J'te dis!)


28 mars 2007

Pour une union nationale Québec

Un extrait assez révélateur du défi qui attend Mario Dumont à la tête de l'ADQ (tiré de son point de presse):

Pas de doute, Mario sera un bon patineur à l'Assemblée Nationale !

Mais si Mario a refusé de répondre clairement, c'est parce qu'il sait que la question est délicate pour son parti. Si le chef de l'ADQ répond qu'il appuiera Charest, il va s'aliéner un électorat qui a déjà exprimé son désaccord avec un contrôle plus strict des armes à feu. Si Dumont répond qu'il n'a pas l'intention d'aider Charest, il aura l'air de défendre l'indéfendable. Une position particulièrement intenable pour un parti qui se doit de percer dans les grands centres urbains. Composer avec un caucus de 5 députés c'est une chose facile, avec 41 c'est un peu plus "rock & roll", il y a beaucoup plus de susceptibilité à ménager.

Voilà pourquoi un projet de loi sur les armes semi-automatiques risque d'être payant pour Charest, surtout s'il est défendu par un type comme Guy Ouellette.

Bref, voilà un art que Mario devra apprendre: celui du compromis. Parce que pour devenir un parti d'union nationale, l'ADQ devra obligatoirement faire des compromis.


28 mars 2007

Le Nouveau-Québec Élection 2007 En Vidéos Québec

Michel C. Auger et Christian Dufour au sujet du nouveau paysage politique québécois:

J'ai hâte de voir comment l'option du "oui" va évoluer dans les sondages suite aux résultats de l'élection. Va-t-on voir un résultat sous les 40% ?

À ce propos, un sondage Décima publié hier, montre que pour la première fois depuis 5 mois, les conservateurs sont devant les libéraux au Québec (25% vs. 20%). Le Bloc poursuit sa décente pour se situer à 34%.