Fait marquant de cette élection: La dernière fois où le paysage politique québécois a subi un bouleversement politique aussi considérable, c'était en 1976 quand le PQ a pris le pouvoir. Le coup de barre donné ce soir va redéfinir profondément la politique au Québec. Qualifier l'élection de 2007 de moment historique, ce n'est pas une hyperbole. Harper aura de quoi sourire dans les jours et semainesà venir.

—————

PQ: Le résultat de ce soir ne laisse pas le choix à Boisclair: il devra démissionner et le PQ entamera une longue et douloureuse phase de reconstruction (une remise en question de l'article #1 ?). Mais le PQ aura aussi la balance du pouvoir. Résultat: dans l'année qui vient, le PQ voudra à tout prix éviter d'aller en élection. Conséquence: le PQ va probablement appuyer tout ce que le PLQ va mettre sur menu législatif.

De voir les militants péquistes scandés "on veut un pays" lors du discours de Boisclair, ça avait quelque chose de surréaliste. J'ai l'impression que certains n'ont pas réalisé l'énorme virage politique que la province vient de prendre. Même chose pour Boisclair qui, dans son discours, a martelé un message souverainiste que le Québec vient tout juste de rejeter. Comme disent les anglais: "Denial is not a river in Egypt".

Gilles Duceppe doit se poser pas mal de questions. Assiste-t-on au début de la fin pour le Bloc à Ottawa ? Dans l'optique où Harper déclenchera des élections dans les semaines à venir et dans l'optique où le Bloc était déjà sur une pente descendante, l'avenir est sombre pour la formation bloquiste. Gardez en tête que la machine électorale du Bloc c’est la même que celle du PQ, une machine avec un moral bien bas…

—————

ADQ: Cette année, avec une équipe médiocre, Dumont a été capable de se hisser au rang d'opposition officielle. On peut être assuré que les candidats vedettes vont se bousculer aux portes de l'ADQ pour la prochaine élection. Mario a semé des graines dans tout le Québec avec l'élection de ce soir. Lors du prochain scrutin, ce sera la vraie récolte. Imaginez ce que l'ADQ pourra réaliser avec une équipe étoffée, avec des assises financières solides et avec une machine électorale rôdée… Ce soir, ce n'était qu'une répétition pour Dumont, la prochaine élection ce sera le vrai spectacle.

—————

PLQ: Alors que Boisclair a préféré nier la dure réalité dans son discours, Jean Charest a admis, avec sobriété et dignité, que le Québec venait de vivre un moment historique avec l'élection d'un gouvernement minoritaire. Un Charest modeste dans la victoire qui a peut-être réalisé que le temps était venu de passer le flambeau. Charest ne peut pas faire abstraction de la déconfiture de son parti auprès de l'électorat francophone. Le PLQ aussi doit passer par une phase de reconstruction qui s'incarnera obligatoirement par un changement du chef. Philippe Couillard ou Jean-Marc Fournier ont la stature pour relancer la formation libérale. Mais déloger un chef de parti occupant la fonction Premier Ministre, c'est mission impossible. Pareil exercice peut mener à des luttes fratricides lourdes de conséquences. Si le PLQ change de chef, cela devra se faire avec l'accord de Jean Charest. Charest est-il disposé à faire pareil sacrifice ?

Pour lire les autres commentaires fait durant cette soirée électorale, suivez le lien:

00h20: Alors que Boisclair a préféré nier la dure réalité dans son discours, Jean Charest a admis, avec sobriété et dignité, que le Québec venait de vivre un moment historique avec l'élection d'un gouvernement minoritaire. Un Charest modeste dans la victoire qui a peut-être réalisé que le temps était venu de passer le flambeau.

23h35: Cette année, avec une équipe médiocre, Dumont a été capable de se hisser au rang d'opposition officielle. On peut être assuré que les candidats vedettes vont se bousculer aux portes de l'ADQ pour la prochaine élection. Mario a semé des graines dans tout le Québec avec l'élection de ce soir. Lors du prochain scrutin, ce sera la vraie récolte. Imaginez ce que l'ADQ pourra réaliser avec une équipe solide, avec des assises financières solides et avec une machine électorale rôdée… Ce soir, ce n'était qu'une répétition pour Dumont, la prochaine élection ce sera le vrai spectacle.

23h25: Charest vient de ressusciter d'entre les morts en gagnant in extremis dans Sherbrooke ! Quelle soirée !!!

23h15: Boisclair au début de l'élection: Laughing / Boisclair à la fin de l'élection: Frown. De voir les militants péquistes scandés "on veut un pays" lors du discours de Boisclair ça avait quelque chose de surréaliste. J'ai l'impression que certains n'ont pas réalisé l'énorme virage politique que la province vient de prendre. Même chose pour Boisclair qui, dans son discours, a martelé un message souverainiste que le Québec vient tout juste de rejeter. Comme disent les anglais: "Denial is not a river in Egypt".

22h55: Gilles Duceppe doit se poser pas mal de questions ce soir. Assiste-t-on au début de la fin pour le Bloc à Ottawa ? Dans l'optique où Harper déclenchera des élections dans les semaines à venir et dans l'optique où le Bloc était déjà sur une pente descendante, je ne vois rien de bon pour la formation bloquiste. Gardez en tête que la machine électorale du Bloc c’est la même que celle du PQ, une machine avec un moral bien bas…

22h40: La dernière fois où le paysage politique québécois a subi un bouleversement politique aussi considérable, c'est en 1976 quand le PQ a pris le pouvoir. Le coup de barre donné ce soir va redéfinir profondément la politique au Québec.

22h35: Avec une soirée aussi folle, je ne serais pas surpris que Jack Bauer ait été tué par des terroristes dans l'épisode de 24 diffusé ce soir.

22h25: Le Premier Ministre battu dans Sherbrooke ! La campagne se termine comme elle a commencé pour Charest.

22h20: Ma grande amie Dominique Ritchot de Québec Solitaire a terminé 5e dans la circonscription de Pointes-aux-Trembles avec un gros 2.52% des votes, 2 fois moins que le Parti Vert. Tongue out

22h15: Le résultat de ce soir ne laisse pas le choix à Boisclair: il devra démissionner et le PQ entamera une longue et douloureuse phase de reconstruction (une remise en question de l'article #1 ?). Mais le PQ aura aussi la balance du pouvoir. Résultat: dans l'année qui vient, le PQ voudra à tout prix éviter d'aller en élection. Conséquence, le PQ va probablement appuyer tout ce que le PLQ va mettre sur menu législatif.

22h05: C'est officiel, un gouvernement libéral. Le vrai suspense en ce moment c'est de savoir qui formera l'opposition officielle ! Il semble que les jours (voir les heures) d'André Boisclair sont comptées. Duceppe fera-t-il le saut à Québec sachant qu'Harper risque d'aller en élection rapidement au fédéral…

22h00: Bernard Drainville qui éclate presque en sanglot lors de son entrevue avec Bernard Derome. Ça en dit long sur la raclée que le PQ est en train de recevoir ce soir.

21h50: Selon le site web de Radio-Canada, Charest sur le point d'être battu dans Sherbrooke !!! Je suis sûr que ça donne des idées à Philippe Couillard…. Surprised

21h45: Les différentes projections ne donnaient pas plus de 28 députés à l'ADQ. La soirée n'est pas encore finie et l'ADQ a déjà 29 députés et 15 autres sont en avances. Le PQ vient de chuter sous les 28%, la formation sera-t-elle reléguée au rang de tiers parti ?

21h35: Je ne suis pas devin, mais je vous garantis qu'en ce moment, Stephen Harper doit avoir un énorme sourire d'accroché au visage… Ça sent l'élection fédérale !

21h30: Avec l'ADQ qui, dans le pire des cas formera l'opposition officielle, Mario Dumont doit s'en vouloir d'avoir présenté le docteur Pierre Harvey dans le comté casse-gueule d'Outremont. Pierre Harvey aurait eu les compétences pour faire un excellent ministre de la santé. Dans Outremont il risque de se faire battre par Québec Solidaire. Pourquoi ne pas lui avoir donné une circonscription plus sûre ?

21h10: L'ADQ mène dans 4 des 5 comtés baromètres. Le PQ est incapable d'atteindre le seuil critique de 30% et Jean Charest est en voie de se faire battre dans Sherbrooke. Que dire de plus, une soirée complètement folle !

21h00: L'ADQ en avance avec 46 députés contre 44 pour le PLQ. Un candidat adquiste qui mène dans l'ancien comté de Jacques Parizeau, le château-fort péquiste de Lanaudière qui semble basculer aux mains de l'ADQ. Il semble bien qu'il se passe quelque chose Surprised

20h45: Bien sûr, les résultats sont très fragmentaires. Mais… même avec des résultats très fragmentaires je n'aurais jamais cru qu'on verrait 40 députés de l'ADQ en avance, loin devant le PQ avec 33 députés. C'est encore très tôt, mais peut-être qu'il se passera quelque chose ce soir…

—————

Les bureaux de vote viennent de fermer, ne reste plus qu'a faire le décompte.

Pour suivre l'élection en direct, je vous suggère l'excellent site de Radio-Canada.

Je serai bien sûr au poste pour "bloguer" de mes impressions (quand les résultats seront un peu plus substantiels).