HarperLa principale lacune du dernier budget fédéral: rien sur le pouvoir de dépenser d'Ottawa.

Pourquoi Harper n'a rien annoncé ? Parce que la limitation du pouvoir de dépenser sera une promesse importante de son parti lors de la prochaine élection.

Harper c'est trahi en disant qu'il promettait de négocier avec Québec si un gouvernement fédéraliste est élu le 26 mars.

Il apparaît donc clair qu'Harper n'a pas fermé la porte sur cette question, il est prêt à changer le système en place. Quoi de mieux que d'en faire une promesse lors de la prochaine élection fédérale, le genre de promesse que tout le monde va applaudir ! Mais le genre de promesse qui n'est pas réaliste si le PQ prend le pouvoir: le ROC n'acceptera jamais qu'Harper négocie pour envoyer plus d'argent à un parti qui veut briser le pays.

Une élection ne se gagne pas uniquement en défendant un bilan (parlez-en a Charest), il faut aussi mettre sur la table de nouveaux engagements et je suis convaincu que la limitation du pouvoir de dépenser sera un engagement important de la prochaine campagne électorale conservatrice.

Si un gouvernement fédéraliste est élu le 26 mars, Harper devrait saisir la balle au vol et provoquer la chute du gouvernement en présentant un projet de loi qui est sûr d'être battu aux communes.

Une stratégie gagnante mais qui repose uniquement sur le résultat de l'élection au Québec…

Au fait, Harper considère-t-il l'ADQ comme fédéraliste ?