De toutes les provinces, le Québec est celle qui consacre la plus faible part de son budget aux soins de santé: 31.2%, alors que la moyenne canadienne est de 38.7% (pour 2005).

Budget Santé

Le gouvernement québécois a toujours aimé multiplier les programmes sociaux: gel des frais de scolarité, assurance médicament, garderies à 5$, etc. Ce faisant, l'état se voit obliger de disperser ses ressources: au lieu d'investir massivement dans quelques programmes bien ciblés jugés prioritaires, on saupoudre de l'argent un peu partout.

Résultat, le Québec intervient partout mais n'excelle nulle part.

L'état québécois, devrait-il sacrifier certains programmes sociaux pour concentrer son action (et ses ressources) dans quelques programmes qui seront définis comme étant prioritaires ? Autrement dit, intervenir à peu d'endroit mais avec beaucoup de moyens.

Par exemple, devrions-nous mettre la hache dans le programme des garderies à 5$ 7$ pour investir cet argent dans le réseau de la santé ?

Voilà le genre de débat qui aurait été intéressant dans cette campagne électorale.

Voilà le genre de débat que nous n'aurons probablement pas…