Boisclair le samedi 3 mars 2007:

La Presse
Homophobie: les chefs veulent clore le débat

Hier, après l'éprouvante journée de la veille, le chef du Parti québécois, André Boisclair, a pour sa part souhaité passer à autre chose. «Je ne traînerai pas des débats comme ceux-là pendant trois jours, a-t-il souligné. Je mène une campagne aujourd'hui sur la santé. Et je compte sur vous et sur les candidats pour faire entendre ce message à la population. Tout le reste, ce sont des distractions. Je ne me laisserai pas distraire par des gens, comme M. Champagne, qui font des déclarations complètement folles.»

Boisclair 24h plus tard:

Tout le Québec a été unanime dans sa condamnation des propos homophobes de Louis Champagne. Alors pourquoi Boisclair persiste à vouloir ramener cette histoire ?

Le PQ a-t-il décidé de jouer la carte de la victime pour nous vendre Boisclair ?

Ou bien l'homosexualité de Boisclair on s'en fou, ou bien c'est important. De la manière dont je vois aller le PQ ces jours-ci, on dirait que c'est devenu un outil de promotion pour eux.

Boisclair doit être jugé sur ses idées, pas sur son orientation sexuelle.  Qu'on cesse de nous faire croire qu'il est un sucesseur de Rosa Parks !