Antagoniste


4 mars 2007

On peux-tu passer à autre chose ? Élection 2007 En Vidéos Québec

Boisclair le samedi 3 mars 2007:

La Presse
Homophobie: les chefs veulent clore le débat

Hier, après l'éprouvante journée de la veille, le chef du Parti québécois, André Boisclair, a pour sa part souhaité passer à autre chose. «Je ne traînerai pas des débats comme ceux-là pendant trois jours, a-t-il souligné. Je mène une campagne aujourd'hui sur la santé. Et je compte sur vous et sur les candidats pour faire entendre ce message à la population. Tout le reste, ce sont des distractions. Je ne me laisserai pas distraire par des gens, comme M. Champagne, qui font des déclarations complètement folles.»

Boisclair 24h plus tard:

Tout le Québec a été unanime dans sa condamnation des propos homophobes de Louis Champagne. Alors pourquoi Boisclair persiste à vouloir ramener cette histoire ?

Le PQ a-t-il décidé de jouer la carte de la victime pour nous vendre Boisclair ?

Ou bien l'homosexualité de Boisclair on s'en fou, ou bien c'est important. De la manière dont je vois aller le PQ ces jours-ci, on dirait que c'est devenu un outil de promotion pour eux.

Boisclair doit être jugé sur ses idées, pas sur son orientation sexuelle.  Qu'on cesse de nous faire croire qu'il est un sucesseur de Rosa Parks !


4 mars 2007

Flip-Flop Élection 2007 Québec

Boisclair le 4 mars 2007:

Le PQ et les syndicats

Boisclair le 26 janvier 2007:

La Presse
Le PQ bat de l'aile gauche

Au centre de la tourmente, une déclaration récente de M. Boisclair où il prévient sans détour qu'il ne laisserait pas les syndicats, ou tout autre groupe d'intérêt, dicter ses prises de position. Surtout, il promet de tirer un trait sur l'ère où les gouvernements péquistes étaient «copains-copains» avec les centrales et où les négociations se terminaient autour de repas «bien arrosés». […]

«Il y a peut-être de la nostalgie de cette époque où les leaders syndicaux étaient copains-copains, passaient leurs soirées autour de repas arrosés. Ce n'est pas le type de leadership que je recherche», a répondu M. Boisclair. Il ne cherche pas la caution des syndicats, alliés traditionnels du PQ. «Je ne suis pas le porte-parole d'organisations qui défendent des intérêts particuliers. Je serai le premier ministre de l'ensemble des citoyens», a précisé M. Boisclair.

Cliquez ici pour lire la suite »


4 mars 2007

Histoire économique: Coefficient de Gini Économie Élection 2007 En Chiffres Québec

Il y a les beaux discours:

Québec Solitaire
Discours d'investiture de Françoise David – 22 octobre 2006

Car enfin, la richesse existe au Québec et ce ne sont pas les Lucides qui me feront changer d’idée à ce sujet ! Elle existe et elle est mal partagée. Depuis plusieurs années, les baisses d’impôt aidant, l’écart entre riches et pauvres grandit. Les entreprises se voient libérées de certaines charges fiscales et plusieurs d’entre elles trouvent encore les moyens de ne pas payer d’impôt ou presque pas.

Et il y a les chiffres…

Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus dans une société il varie de 0 à 1, où 0 signifie l'égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l'inégalité parfaite (une personne a tout le revenu, les autres n'ont rien).

GINI Québec

En fait, depuis 1997, l'écart entre les riches et les pauvres diminue !

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Recueil statistique sur la pauvreté et les inégalités socioéconomiques au Québec


4 mars 2007

Bilan électoral: semaine 2 Élection 2007 Québec

Le Soleil
Le Soleil

Bilan électoral pour la semaine 25 février-4 mars:

Parti Libéral du Québec:
Un échec sur toute la ligne… Cette semaine Charest a été victime d'une crise de référendite aiguë. Ce sont donc succédées les déclarations insipides: si le PQ est élu, plus de transfert du fédéral, si la santé va mal c'est à cause du référendum de 95 et pour couronner le tout, Mario Dumont serait un séparatiste. Bref, tout au long de la semaine, Charest c'est livré à un exercice de contorsion en se mettant constamment les pieds dans la bouche. Au lieu d'attaquer et de parler de son programme, il a été obligé de défendre des déclarations qui ne l'étaient pas. La seule bonne "clip" libérale de la semaine fut l'oeuvre de Philippe Couillard:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Score: -2

Parti Québécois:
Un parti en perdition, le lancement de leur plateforme devait leur servir de tremplin mais la campagne refuse tout simplement de décoller. Les sondages défavorables s'accumulent (on parle de défaite historique) et le PQ semble incapable changer la dynamique. On dirait que Boisclair vit dans une bulle et qu'il ne réalise pas que cette élection est en train de lui échapper. Faire campagne en disant qu'on est pour la santé et l'éducation c'est comme faire campagne en disant qu'on aime le gâteau au chocolat. Il ne se trouvera pas grand monde pour vous contredire, mais ce genre de banalité ne va pas mobiliser la population. Le seul bon moment de la semaine: quand l'imbécile de Louis Champagne a vomi ses propos homophobes. Cet épisode a pu créer une vague de sympathie pour le chef péquiste, mais je doute que ça change l'allure de la campagne.
Score: -2

Action Démocratique du Québec:
Ils n'ont pas peut-être beaucoup de moyens mais ils sont diablement efficaces. Les seuls assez brillants pour faire campagne selon la "tactique Harper", les sondages indiquent que l'ADQ est en train de créer un momentum qui sera difficile à stopper. Des promesses simples, comme le retour du bulletin chiffré, facile à comprendre de la population et qui se livre dans une clip de 30 secondes. L'ADQ c'est débarrassé de son statu de tiers parti et c'est pour cette raison que le PQ et le PLQ dirigent maintenant leurs attaques contre Dumont. Reste à savoir comment l'ADQ va réagir en étant sous les feux de la rampe. Si on se fit à l'excellente performance de Dumont lors de son passage à Maisonneuve en Direct (tribune téléphonique), le chef adéquiste devrait être en mesure de poursuivre sur sa lancée:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Score: +1

Après 2 semaines de campagne:
PLQ Jean Charest: -3
PQ André Boisclair: -2
ADQ Dumont: +2